Que mangent les poules pondeuses ?

Souhaitez-vous vous lancer dans l’élevage des poules pondeuses ? Rencontrez-vous des problèmes de rentabilité dans le secteur ? Sachez qu’il existe des solutions simples à mettre en œuvre pour améliorer votre productivité. Pour un début, voici quelques aliments que vous pouvez donner aux jeunes poules pondeuses pour faciliter la ponte.

Les produits céréaliers

Pour les poules pondeuses et la plupart des volailles, les céréales constituent le mets central de l’alimentation. Vous pouvez à ce titre leur donner du sorgho, du blé, de tournesol, du maïs ou de l’orge. Les mélanges de ces produits alimentaires sont disponibles dans les espaces verts ou auprès des exploitants agricoles. Ces professionnels sont d’ailleurs à même de donner quelques conseils pour construire un poulailler résistant à différentes intempéries. Pour un apport alimentaire rationnel, il faudra un mélange d’une quantité suffisante de céréales à paille et de maïs.

Les aliments riches en protides

Au cours de l’hiver, les conditions climatiques ne sont pas favorables à la santé des pondeuses en raison de leur fragilité. Les experts recommandent, dans ces circonstances, de les soumettre à un régime à base de protéines.

Les aliments à prioriser sont le tournesol, les vers de terre, le colza ou encore le lin. Si les moyens financiers vous le permettent, donnez-leur de temps à autre un plat de riz accompagné de viande hachée. Ces produits, à la digestion, procureront les nutriments nécessaires pour le maintien des barrières immunitaires des volailles.

Lisez aussi :  Solanum Jasminoides : tout savoir sur ce végétal

Les restes d’aliments de table

Les poules pondeuses, en dépit de leur spécificité, constituent avant tout des animaux d’origines omnivores. Tout comme les hommes, elles ne montrent aucune réserve quant à la consommation de nombreuses catégories d’aliments.

Après la consommation des repas à table, vous pouvez donner à vos volailles, les restes d’aliments. Salade, choux, jambon, pâtes alimentaires, jambon, les options sont multiples pour faire plaisir à vos compagnons de maison. Attention toutefois à ne pas leur donner des tubercules crus et à ne pas excéder 30 % de la ration alimentaire pour les détritus.

Les aliments riches en calcium

Selon de nombreuses analyses, un apport alimentaire riche en calcium est indispensable à un régime pour les poules pondeuses. Ces minéraux renforcent la structure cellulaire des œufs et aident dans le processus de ponte à long terme.

Privilégiez des aliments riches en calcium comme les coquilles d’huitres disponibles dans les jardins. Elles sont aussi commercialisées par les exploitants agricoles qui proposent des produits combinés avec d’autres aliments. En complément, joignez des aliments riches en phosphore et en vitamine D pour plus d’efficacité.

Les herbes de champs

Les herbes sont des compléments alimentaires qui participent à la digestion rapide chez les poules pondeuses. Elles constituent un véritable vivier de protéines et oligoéléments (phosphore, calcium, vitamines, sodium, etc.) indispensables au processus de formation des œufs. Pour une volaille, la consommation de ses produits végétaux au quotidien assure la stabilité du système immunitaire. Ne vous ménagez donc pas pour le leur procurer encore que vous n’ayez aucune dépense à effectuer. L’herbe à prioriser dans un régime alimentaire pour les poules pondeuses est le rais anglais.

Lisez aussi :  Analyses et études du risque foudre : pourquoi et pour qui ?

Les graines de légumineuse

Pour l’ensemble des volailles, les légumineuses constituent des aliments de développement et de croissance. Elles renferment au même titre que les herbes de champs une grande quantité de protéines et de vitamines. Les légumineuses essentielles pour les pondeuses sont:

  • Le soja
  • Les lentilles
  • Les pois aux poules
  • Les fèves

Pour un rendement efficace, ceux-ci devront être associés à une proportion de 20 % avec d’autres types d’aliments.

Les aliments complets

Chez les poules pondeuses, un aliment complet est un ensemble de plusieurs graines fortifiantes. Il est élaboré à base de plusieurs oligoéléments et vitamines mélangés suivant un procédé bien défini. Les aliments complets contiennent en majorité des protéines, des celluloses et de l’oméga-3. Leur apport renforce la solidité de la texture des œufs et aide la pondeuse à maintenir sa fertilité à long terme. Les aliments complets indiqués pour cette catégorie de volaille sont le vermicelle, les granulés et les farines. Selon les experts, une quantité de 150 g environ au quotidien est nécessaire.

Les cailloux et graviers : aliments digestifs

Le gravier et les petits cailloux de sable constituent un véritable apport digestif pour les pondeuses. Ces dernières ne réalisent, en effet, pas de mastication, chose qui rend complexe le processus d’assimilation des aliments. Ces aliments participent à l’accélération du travail du gésier en aidant à broyer les graines. Bien qu’une bonne partie des graviers et cailloux soient ingérés par les volailles, il est important de faire un complément par moment.

Les besoins en eau journaliers

Pour l’accompagnement des aliments incrustés le long de la journée, la fourniture en eau constitue un autre besoin primordial. En moyenne, les pondeuses ont besoin d’au moins un litre d’eau par jour afin de faciliter une circulation fluide du sang. Il faudra donc mettre à leur disposition une quantité pour couvrir leurs différents besoins. Cependant, pour des raisons hygiéniques, il est plus propice de renouveler chaque jour l’eau contenue dans l’abreuvoir. Vous pourrez ainsi épargner à votre basse-cour des épidémies ou des maladies d’origines hydriques.

Cent pour cent naturel

Cent pour cent naturel, votre site spécialisé dans l'univers green.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *