Réduire ses déchets avec une imprimante 3D, c’est possible

Le défi majeur auquel fait face le monde actuel est la réduction des déchets ménagers. L’une des solutions fiables trouvées à ce problème est l’impression 3D. C’est un procédé en constante évolution. Grâce aux imprimantes 3D, les ménages peuvent facilement recycler les déchets qu’ils produisent. Ceci faisant, ils participent à un maintien écologique de l’environnement.

C’est quoi une imprimante 3D ?

L’imprimante 3D est un appareil qui permet de faire de l’impression. Il ne s’agit pas ici de l’impression d’un texte, d’une image ou d’une photo sur du papier. L’impression 3D permet, en effet, de produire un objet 3D à partir de différents matériaux.

La machine imprime de petites lamelles qui se déposent les unes sur les autres pour former l’objet. Les modèles ne sont pas les mêmes et tout le monde peut se procurer ses imprimantes. Si vous cherchez des modèles prêts à l’emploi (fichiers STL), le site https://www.athenapix.fr/ propose divers fichiers STL pour imprimantes 3D.

Les matériaux utilisés

Comme matériau, l’on peut utiliser tout ce qui est produit comme déchet :

  • Les plastiques
  • Les métaux
  • Les résines
  • Les encres
  • Les cires
  • Les verres
Lisez aussi :  Culotte menstruelle : de plus en plus utilisée ?

Comment ça marche ?

Le procédé de fabrication des objets diffère d’une imprimante à une autre. Ces différentes méthodes utilisent le même principe de base. Pour imprimer un objet, il suffit de le télécharger sur internet ou de le concevoir à l’aide d’un logiciel. Après, charger l’imprimante d’un matériel qui peut être par exemple un plastique.

Ensuite, relier le périphérique à l’ordinateur, l’imprimante commence par imprimer étape par étape et sous les yeux du propriétaire l’objet souhaité.

Transformer les déchets alimentaires en nourriture saine

C’est l’une des merveilles de l’imprimante 3D. En effet, les déchets alimentaires peuvent servir pour la formation d’autres aliments.

Redonner de la saveur aux nourritures usées

Grâce à l’imprimante 3D, il est possible d’imprimer un nouvel aliment avec de vieux aliments (pains, fruits, légumes, etc.). À ces aliments usés qui peuvent représenter 75 % de matière imprimable, l’on peut ajouter des épices pour raffiner l’arôme.

Contrairement à ce qu’on peut croire, la pâte obtenue est appétissante. La purée prend la forme voulue après cuisson et est stockable pendant une longue durée. À l’issue de cette préparation, l’aliment obtenu peut être soit salé, soit sucré.

Faire de la pizza grâce à l’impression en 3D

Ce n’est pas une technologie du futur, elle est bien possible aujourd’hui. Lorsqu’on dispose du nécessaire pour faire la pizza qui est déjà usée, ceux-ci peuvent être utilisés pour en faire une autre. Cet aliment cuit est obtenu sur la plaque chauffante de la machine.

Toutes ces nourritures obtenues peuvent être commercialisées ou servir de denrée lors des longs voyages.

Lisez aussi :  Réparer ses appareils électroniques plutôt que de les jeter

Recyclages des déchets plastiques

Les déchets plastiques constituent les principaux éléments qui polissent l’environnement de nos jours. Ces derniers peuvent être utilisés pour plusieurs fins.

Les mobiliers, filaments et jouets à base de déchets plastiques

Les plastiques non utilisables peuvent servir à fabriquer des meubles et des filaments. En effet, les déchets plastiques peuvent être utilisés pour produire des pots de fleurs, des bancs, des chaises, etc.

Pour les ménages utilisant une quantité importante de plastiques, ils peuvent se servir de l’imprimante 3D pour produire des filaments recyclés. Ces filaments sont également obtenus en utilisant le tableau de bord de véhicule ou des pots de yaourt. Les réfrigérateurs usés peuvent être aussi utilisés pour la même cause.

Fabriquer des objets d’art

Les résidus de café et les bouteilles de bière peuvent aussi servir à fabriquer des objets d’art. Sans aucun doute, les mêmes éléments peuvent être utilisés pour fabriquer des jouets pour la distraction des petits enfants. Ces derniers peuvent même être électroniques.

Les objets d’art issus du recyclage des plastiques seront utilisés pour la décoration de la maison. De la même manière, ils peuvent être vendus pour des raisons financières.

L’imprimante 3D pour lutter contre l’obsolescence des objets

L’imprimante 3D peut être utilisée pour imprimer de nouveaux objets à partir de ceux défectueux. Ainsi, après avoir abîmé un objet, il suffit de faire un tour sur internet. Ensuite, tapez le nom de l’objet pour consulter les bases de fabrication de l’objet. Après, utilisez des logiciels pour reproduire l’objet et enfin, l’imprimer.

Lisez aussi :  C'est quoi le label qualité environnement ?

Il est même possible d’opter pour la fabrication d’un objet différent de celui initial. En plus, cette technique permet d’avoir le double de l’objet en trois dimensions. Elle peut également être utilisée pour remplacer les pièces usées d’un appareil électroménager.

Ceci faisant, l’on assure une longue durée de ces appareils aux quotidiens limitant ainsi la quantité de déchets annuels.

L’imprimante 3D simplifie les tracasseries

La technique de l’impression 3D vient bouleverser le monde industriel. Plus besoin d’aller dans un magasin ou faire des commandes pour acheter un produit lorsqu’on sait qu’on consomme du plastique. Il suffit de disposer d’une imprimante 3D ainsi que d’un logiciel pour éditer soi-même son objet.

Cette technique sera utile pour réduire le stockage des déchets et aussi le transport anarchique des marchandises. Elle est donc une solution idéale pour la réduction des déchets et la préservation de l’environnement.

Cent pour cent naturel

Cent pour cent naturel, votre site spécialisé dans l'univers green.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *