En finir avec la dermite séborrhéique naturellement avec des traitements naturels

La dermite séborrhéique, en plus de son aspect inesthétique, est gênante, car elle provoque des démangeaisons et parce qu’elle a tendance à revenir même après un traitement de fond. Heureusement, les méthodes naturelles pour en venir à bout sont nombreuses, et tout aussi efficaces les unes que les autres.

Découvrez dans cet article des traitements naturels pour en finir avec la dermite séborrhéique.

C’est quoi la dermite séborrhéique ?

Une définition de la dermite séborrhéique en vidéo

La dermite séborrhéique est une maladie cutanée à caractère inflammatoire et chronique. Elle touche environ 3 % de la population en France, dont une large prévalence chez les personnes atteintes de VIH, de Parkinson ou celles touchées par le syndrome de Down.

La dermite séborrhéique est caractérisée par des squames grasses blanchâtres ou jaunâtres, et des plaques rouges provenant de la prolifération d’une levure. Au fil des années, les personnes qui en souffrent connaissent des vagues de poussée et de rémission.

Le terme séborrhéique vient du fait que la maladie s’attaque aux zones riches en glandes sébacées de la peau, notamment le visage, les cheveux, la surface intra mammaire et les parties génitales.

La dermite séborrhéique du cuir chevelu

La dermite séborrhéique du cuir chevelu s’attaque au sommet du crâne et aux tempes. Dans les cas les plus développés, elle atteint le cou et le front, et provoque des démangeaisons, et même une sensation de brûlure. Elle entraine aussi une perte de cheveux, qui peut être assez conséquente.

Chez les nourrissons, la dermatite séborrhéique du cuir chevelu est plus connue sous l’appellation de croûte de lait, avec des plaques généralement plus grasses que chez l’adulte. 70 % des nourrissons en France sont touchés par ce phénomène. Ce dernier touche aussi surtout les adultes de plus de 65 ans.

La dermite séborrhéique du visage

Plusieurs zones du visage sont concernées par la dermite séborrhéique du visage :

  • Le sillon qui sépare le nez et les lèvres
  • Les ailes du nez
  • La conque des oreilles
  • La racine des sourcils

Les plaques rouges y apparaissent souvent de manière symétrique, et s’accompagnent de particules blanchâtres semblables aux pellicules. Chez l’homme, les zones de la moustache et de la barbe sont également concernées.

Dans la forme avancée, la dermite séborrhéique provoque un suintement au niveau des conduits auditifs externes des oreilles, une conjonctivite ou une inflammation des paupières.

Contrairement à la dermite séborrhéique du cuir chevelu qui concerne plus particulièrement la gent masculine, la dermite séborrhéique du visage touche aussi bien les hommes que les femmes.

Est-ce que la dermite séborrhéique est contagieuse ?

À cause d’un excès de sébum, les levures de type de Malassezia prolifèrent, deviennent pathogènes et provoquent des inflammations cutanées qui deviennent ensuite la dermite séborrhéique. Ces levures ne se transmettent pas d’un individu à un autre, et il en est donc de même pour la dermite séborrhéique : cette infection cutanée n’est pas contagieuse.

Quelles sont les causes de la dermite séborrhéique ?

Les levures Malassezia ou Pityrosposon ovale, qui existe en de multiples variétés, sont mises en cause. Toutefois, certains dermatologues précisent qu’à l’heure actuelle, on ignore si c’est la levure elle-même qui provoque la dermite séborrhéique, ou si c’est la réaction de l’organisme lorsqu’il est mis en contact avec la levure.

D’autres facteurs créent un terrain favorable pour l’apparition de l’inflammation :

  • La typologie de la peau, qui peut être naturellement grasse
  • Une application excessive ou trop fréquente de corps gras sur la peau
  • L’usage de lotions à base d’alcool
  • Une exposition de la peau à des facteurs extrêmes tels que le froid, le soleil ou l’humidité
  • Une agression d’ordre psychologique, comme le stress, le surmenage ou la fatigue
  • Une mauvaise hygiène de vie
  • La grossesse
  • Un dérèglement du système immunitaire, ce qui explique que les personnes atteintes de VIH sont souvent touchées

Quels sont les traitements naturels efficaces pour soigner la dermite séborrhéique ?

Les traitements naturels contre la dermite séborrhéique

Le traitement de la dermite séborrhéique, qu’il soit naturel ou non, implique :

  • De mettre fin à la prolifération de la levure
  • De réduire la séborrhée
  • De faire cesser l’inflammation

Les méthodes et produits naturels sélectionnés dans le cadre d’un traitement naturel de la dermite séborrhéique tournent donc autour de ces trois axes.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles en traitement naturel de la dermite séborrhéique
Les huiles essentielles en traitement naturel de la dermite séborrhéique

Les huiles essentielles, notamment celles de géranium rosat, de tea tree et de palmarosa, sont souvent recommandées dans le cadre d’un traitement naturel de la dermite séborrhéique. Elles sont efficaces pour rétablir l’équilibre de la peau et pour l’assainir.

Une recette à base de ces huiles essentielles (1 à 3 gouttes de chacune), d’1 noisette de baume de copahu, d’1 cuillère d’huile végétale de jojoba et de 40gr d’Aloe Vera sera appliquée sur les zones touchées. L’application se fait deux fois par jour pendant 15 jours.

Les huiles essentielles peuvent aussi être utilisées séparément.

L’huile essentielle de Palmarosa

Ainsi, l’huile essentielle de palmarosa, puissant antifongique, est très efficace pour lutter contre les mycoses et autres infections causées par les levures. Une goutte est rajoutée à une noisette de corps gras, de shampoing ou de gel douche, à appliquer sur la peau, puis à rincer abondamment. Ce traitement s’étendra sur une quinzaine de jours. Afin d’éviter tout désagrément, il est recommandé de faire un test cutané. Ce traitement ne convient ni aux enfants de moins de six ans ni aux femmes enceintes et allaitantes.

L’huile essentielle de Géranium Rosat

L’huile essentielle de géranium rosat a fait ses preuves dans le traitement de la dermite séborrhéique. Cela est dû à sa forte concentration en esters monotherpéniques et en aldéhydes, qui ont pour effet de calmer les inflammations. En plus de son effet anti-inflammatoire, cette huile essentielle a aussi des actions antifongiques.

L’huile essentielle de tea tree

L’huile essentielle de tea tree (arbre à thé) est un antifongique reconnu. Une goutte est diluée dans une petite quantité d’huile végétale, puis appliquée sur les rougeurs deux fois par jour pendant 15 jours. Son usage convient aux enfants de plus de trois ans et aux adultes, à l’exception de ceux souffrant d’une allergie au tee tree ainsi qu’aux oléorésines de sapin et de pin.

L’huile essentielle de lavande officinale

Pour le traitement des croûtes de lait du nourrisson en particulier, l’huile essentielle de lavande officinale est conseillée. À la fois anti-inflammatoire et antiseptique, elle est cicatrisante et apaisante. Son usage n’est pas réservé au soin de la croûte de lait, mais pour ce cas, une goutte est à ajouter à une dose de shampoing pour bébé. Après application du mélange, le cuir chevelu est à masser avant de rincer abondamment. Avant de mettre des huiles essentielles en contact avec votre nourrisson, demandez conseil à votre médecin traitant ou à un naturopathe.

Une meilleure alimentation

Une bonne alimentation est primordiale

L’alimentation est également mise en cause dans l’apparition de cette inflammation cutanée. Avoir une bonne hygiène alimentaire, si elle n’a pas un effet curatif immédiat, permet en tout cas d’éviter une aggravation des symptômes.

Un apport en vitamine A (présent dans l’œuf, le foie, le beurre…) et en vitamine E (que l’on retrouve dans les huiles, les noisettes, l’avocat…) est indispensable. On ne le dira jamais assez, manger cinq fruits et légumes est bon pour la santé, et fait partie intégrante du traitement naturel de la dermite séborrhéique. Enfin, une consommation quotidienne d’oméga 3 et 6 est fortement conseillée, en plus d’un apport en protéines, en acides gras essentiels et en fer.

Une alimentation équilibrée signifie faire abstraction des aliments trop sucrés (surtout les sucres rapides comme les gâteaux et les sucreries), trop salés et trop gras.

Les remèdes de grand-mère

Qui dit traitement naturel dit aussi remède de grand-mère pour traiter la dermite séborrhéique.

Le gel d’aloé Vera

Dans ce sens, le gel d’aloe vera y trouve toute sa place. Il est à appliquer sur le cuir chevelu avant un lavage au shampoing. Cette routine est à adopter jusqu’à disparition complète de la dermite séborrhéique. Il s’applique aussi sur le visage, pour apaiser les démangeaisons.

Les hydrolats

D’une concentration moindre comparée à l’huile essentielle, les hydrolats de tea tree, de géranium ou de lavande sont efficaces. Ils s’appliquent en vaporisation sur les zones concernées.

Le masque au yaourt

Le masque naturel au yaourt végétal, agrémenté de gel d’aloe vera et d’une goutte d’huile essentielle de géranium rosat est aussi efficace comme traitement de la dermite séborrhéique.

L’extrait de pépin de pamplemousse

À ajouter au shampoing, l’extrait de pépin de pamplemousse est un remède efficace contre la dermite du cuir chevelu. Il est antifongique et anti-inflammatoire, et met rapidement fin aux desquamations.

L’eau salée

Parmi les remèdes de grand-mère les plus simples, il y a l’eau salée, à appliquer délicatement sur les zones concernées.

La naturopathie

La naturopathie en traitement naturel de la dermite séborrhéique implique l’utilisation de produits à base de zinc, qui agissent pour empêcher la prolifération des levures et pour réguler la production de séborrhée.

L’homéopathie

L'homéopathie en traitement de la dermite séborrhéique
L’homéopathie en traitement de la dermite séborrhéique

La Viola tricolore 5 CH, à raison de cinq granules par jour, est le traitement homéopathique de prédilection contre la dermite séborrhéique. Il est prescrit pour toutes les formes de l’inflammation, aussi bien légère que sévère. Dans certains cas, et pour un traitement de fond, il sera associé à d’autres produits comme le lycopodiumclayatum, le tuberculinim ou le calcareacarbonicaostrearum. Les prescriptions doivent émaner de professionnels de santé dans le domaine de l’homéopathie (homéopathes).

Les shampoings naturels

Le shampoing sera choisi sans sulfates, et dans la catégorie des slow cosmétiques pour s’assurer que le taux de produits chimiques y est moindre, voire inexistant, ce qui est hautement recommandé pour éviter les irritations.

Le shampoing Mélaleuque, c’est-à-dire à base de teatree, est un bon exemple. Une fois le choix fait, l’usage peut se faire avec une à deux gouttes d’huile essentielle pour une efficacité optimale. Et pour un résultat encore plus appréciable, avant le shampoing, on peut appliquer un masque pour cuir chevelu à base de rhassoul et d’hydrolat de laurier en pré shampoing.

Et dans l’eau de rinçage, pour la note acide, on ajoute du vinaigre de cidre. Le séchage se fera à l’air libre ou au séchoir.

Le bicarbonate de soude

L’action du bicarbonate de soude est de nettoyer les cheveux en profondeur. Il peut s’utiliser en l’ajoutant directement à une dose de shampoing, à raison de 5 grammes.

Sur le visage, il régule l’excès de sébum, mais dans ce cas, il n’est pas conseillé pour les peaux sensibles à cause de son effet irritant.

L’Aloé Vera

Dans le cadre d’un traitement naturel de la dermite séborrhéique, l’aloe vera, qu’il s’agisse du gel ou du suc, joue un rôle de cicatrisant, hydratant et apaisant. Les démangeaisons cessent presque instantanément.

Le miel

D’emblée, il convient de préciser qu’il s’agit ici du miel brut ou cru, et donc faire abstraction du miel industriel qui en détruit toutes les vertus utiles au traitement. Une cuillérée de miel est à diluer dans 1/8 de cuillérée d’eau. Le mélange est à appliquer sur les zones concernées, pour un temps de pause de 3 heures ou toute la nuit, afin que le miel puisse développer pleinement ses propriétés antifongiques et antibactériennes.

Le vinaigre de cidre

Vinaigre de cidre

La dermite séborrhéique est causée par un dérèglement du pH cutané. Grâce au vinaigre de cidre, elle retrouve son taux d’acidité naturel, et la propagation de la dermite séborrhéique est stoppée. Comme il est un antifongique naturel, le vinaigre de cidre est aussi efficace dans le traitement de la dermite.

En traitement naturel de la dermite séborrhéique du cuir chevelu, le vinaigre de cidre sert d’eau de rinçage après un lavage avec une solution de bicarbonate de soude. Il est à diluer dans 10 fois son volume d’eau.

Les traitements naturels de la dermite séborrhéique sont tellement nombreux et diversifiés, qu’il convient de s’adresser à un professionnel de la santé (médecin généraliste, naturopathe, homéopathe) pour être sûr de faire le bon choix.

100% Naturel

Cent pour cent naturel, votre site spécialisé dans l'univers green.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *