centpourcentnaturel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 3 décembre 2019

Le guide Terre Vivante de la santé naturelle


Auteur : Christine Cieur
Collection : Guide Terre vivante
ISBN : 9782360982899

Vous êtes adepte des médecines douces ? Alors ce nouveau guide paru chez Terre vivante vous sera certainement utile. 200 pathologies y sont abordées, chacune sous l’angle de plusieurs thérapeutiques. Phytothérapie, gemmothérapie, nutrithérapie, homéopathie, aromathérapie, oligothérapie, fleurs de Bach, traitements de fond nous offrent de multiples possibilités pour signer ou gérer petits troubles du quotidien mais aussi des pathologies plus sévères.
Quelques exemples de pathologies abordées : abcès dentaire, facilitation de l’accouchement (ce n’est pas une maladie !), acouphènes, crise d’angoisse, bouton de fièvre, bronchite, burn-out, cellulite, accompagnement du cancer, chute des cheveux, décalage horaire, douleur de dos, fatigue, fièvre, fibrome, gastro-entérite, grippe, hépatite, hypertension artérielle, indigestion, plaie, règles douloureuses,… Pour voir toutes les pathologies, consultez le sommaire du livre ici.
Chaque pathologie est tout d’abord présentée : qu’est-ce que c’est ?
L’auteure donne ensuite des conseils alimentaires et d’hygiène de vie et indique quand consulter un médecin. Enfin elle explique que faire et comment soigner la pathologie par plusieurs médecines douces. Pour finir elle nous propose une symbolique loin d’être inintéressante.
Ceux qui pratiquent le "fait maison" apprécieront les 500 remèdes et formules à faire soi-même qui leurs sont proposés : tisanes, sirop, vins médicinaux, élixirs, baumes, cataplasmes, compresses…
Ce guide s’est révélé être pour moi être extrêmement clair et pratique. Il est facile de trouver la pathologie qui nous intéresse par le sommaire. Une annexe liste les plantes utilisées tout au long de l’ouvrage. Très complet, sans fioriture et efficace, il impressionne par le nombre de pathologies et de thérapies présentés. Nul doute qu'il aura sa place et sera souvent utilisé dans bon nombre de foyers.
Christine Cieur est docteure en pharmacie, conseillère en fleurs de Bach et formatrice en phyto-aromathérapie. C’est l’une des meilleures spécialistes des plantes en France. Après avoir tenu une pharmacie durant vingt-cinq ans, elle a ouvert un magasin de produits naturels où elle accueille des visiteurs de la France entière.
Elle nous présente son livre dans cette vidéo :

mercredi 27 novembre 2019

1% Reprendre le pouvoir face à la toute-puissance des riches


Auteur : Vandana Shiva
Editeur : Rue de l’échiquier
ISBN : 2374251799

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, notre avenir en tant qu’espèce n’est plus assuré.
En cinq cents ans seulement de colonisation dont 200 ans de règne des combustibles fossiles et 20 ans de mondialisation de l’économie, l’espèce humaine a fait assez de mal à la terre pour garantir son extinction. L’aveuglement de 1% de la population à l’égard du potentiel de la vie a fait que nous sommes au bord du gouffre.
Les mots et le constat de Vandana Shiva sont implacables. Mais quel est ce 1% de la population qui mène la terre et l’humanité à leur perte ? C’est cette si faible partie des humains, 1%, les plus riches de la planète, qui possède autant que 3,6 milliards d’individus, c’est-à-dire la moitié de l’humanité.
1% de la population mondiale pilote la machine argent, le système économique qu’il a agencé, et porte comme vertu l’accumulation effrénée ainsi que la création d’outils servant à faire de l’argent qui fabrique de l’argent. 1% qui exprime une volonté d’exclure et d’exterminer. L’écocide et le génocide en sont les inévitables conséquences.

Vandana Shiva étage son propos en se basant sur de nombreux rapports, études et chiffres pour nous montrer comment 1% de la population gagne de l’argent grâce à l’argent tout en contrôlant notre univers réel et nos vies. Ils jouent au grand casino mondial et s’approprient les richesses des individus et les ressources de la planète. Elle accuse les « barons pilleurs » et le « cartel toxique » d’avoir empoisonné notre pain quotidien et la planète. Extinction des espèces, changements climatiques, maladie d’Alzheimer et de Parkinson, cancers, intoxications aux pesticides en résultent, constituant un véritable génocide et un écocide qui tuent l’homme et la nature. Le cartel toxique d’hier est à nouveau en place aujourd’hui : sociétés productrices de pesticides, de semences et d’OGM.
Excellent spécialiste et militante dans le domaine de l’agriculture, Vandana Shiva développe largement ce sujet avec une attention toute particulière à son pays, l’Inde. Pays où l’association qu’elle a fondé, Navdanya, offre des semences non OGM aux paysans dont beaucoup se sont endettés vis-à-vis de Monsanto et se suicident en grand nombre.
Bill Gates, Mark Zuckenberg et quelques autres sont bien plus qu’égratignés par la plume de Vandana qui a tracé là des mots forts et accusateurs. Ces pirates des semences, ces vendeurs de données qui étendent toujours davantage leur empire et détruisent sociétés, nature et humains par leurs technologies nocives. Leur crédo : 1 seule agriculture, 1 seule science, 1 seul monopole.

Le tableau dressé par Vandana Shiva fait froid dans le dos.
Heureusement, elle ne se contente pas de nous peindre cette terrible situation dans laquelle 1% de la population a mis l’humanité et la planète. Son quatrième et dernier chapitre est mon préféré, il nous place à la croisée des chemins où nous avons le choix, soit de suivre la voix de l’extinction où nous emmène 1% de la population, ou bien de semer les graines de l’avenir et de faire ressurgir l’authenticité, condition sine qua non de notre survie et de notre évolution.
Cette voix de salut, Vandana Shiva nous la trace en s’inspirant des 3 grands principes de Gandhi : • Le swaraj ou l’auto-organisation, l’autonomie et la liberté. • Le swadeshi ou l’autosuffisance et la création d’autonomies locales. • Le satyagraha ou la force de vérité et de la désobéissance civile.

Une voix salutaire qui représente pour Vandana la toute dernière phase d’un épique combat. Un combat entre pouvoir de domination, de destruction, de supériorité et de possession d’un côté et celui non violent de coopération et de coévolution. Semence après semence il nous faut semer les graines d’une autre voie basée sur l’intelligence, la science, la responsabilité et la conscience.
Les dernière phrases de l’ouvrage nous affirment la possibilité d’une planète plus saine ou un plus grand nombre d’espèces s’épanouissent, ou la nourriture est abondante et la biodiversité en état de meilleure régénération. Puisse ce livre contribuer à l’indispensable prise de conscience et à la mise en œuvre des urgentes actions indispensables pour enrayer le déclin.

vendredi 27 septembre 2019

Tant qu'il y aura des tourterelles

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a signé le 30 août dernier un arrêté autorisant l’abattage de 18 000 tourterelles des bois, une espèce menacée au niveau mondial et placée sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature.
Quelle honte !

Après avoir récemment obtenu la suspension de l’arrêté autorisant la chasse de 6000 Courlis cendrés, la LPO s’en remet une nouvelle fois au Conseil d’Etat pour sauver la Tourterelle des bois, qui a déjà perdu 80% de ses effectifs.

Source : communiqué LPO


Photo : David King (licence Creative Commons Attribution 2.0 Générique)

vendredi 23 août 2019

Tu ne peux désirer une chose et cultiver son contraire


Auteur: Bruno Lallement
Editeur : Alisio
ISBN : 978-2-37935-022-1

Écologiste, végan et méditant, Bruno Lallement par ce court essai nous engage à prendre conscience des conséquences que la satisfaction de nos désirs font peser sur la planète et les autre humains..
Il nous alerte sur l'urgence de la situation et nous explique que ce n'est pas seulement la faute de nos dirigeants. Le thème central qu'il développe ici est la cohérence. Que voulez-vous vraiment ? Le bonheur comme but ultime ? Mais comment être heureux si nos actes si notre mode de vie engendrent destruction, souffrance et malheur ?.
Car tel est le cas pour une une grande part de ce que nous consommons. La souffrance animale occupe une grande part dans l'ouvrage. Bruno Lallement ainsi qu'une bonne part des personnalités qui témoignent en fin du livre sont végétariens ou végan. Bien qu'il soit annoncé clairement que le but de l'ouvrage n'est pas de nous culpabiliser, sans doute que, comme moi, d'autres lecteurs auront plus ou moins ce sentiment à la lecture de ces propos..
La culpabilité, justement un sentiment que Bruno Lallement qualifie de fléau qui engendre peur, angoisse, agressivité, dépression et mépris de soi. Elle nous conduit dans une impasse si l'être humain voit ce qu'il est en train de faire à la planète, qu'il culpabilise, éprouve de la honte, ce qui pousse au déni..
L'auteur nous conseille la méditation comme un moyen de prendre conscience et pour nous libérer des perturbations engendrées par nos émotions afin de pouvoir accéder à une paix et un bonheur durables. Il y revient à plusieurs reprises sans détailler son propos, sans vraiment l'argumenter et malheureusement surtout sans donner d'indication concrète pour aider à pratiquer..
J'ai trouvé cela d'autant dommage que les propos de Bruno Lallement sont très justes, pertinents et de toute première importance et que, sur le fond, il exprime très bien le rôle de nos investissements mentaux, de nos pensées et émotions dans le processus destructeur dans lequel chacun de nous sommes des acteurs de premier plan. Il me semble que seuls les lecteurs ayant pratiqué la pleine conscience seront convaincus de son utilité pour nous accompagner dans une vie plus respectueuse de la planète..
Cette réserve étant faite je dois dire que j'ai bien apprécié ce beau moment de lecture.

jeudi 18 juillet 2019

Le permafrost du Pôle Nord fond 70 ans plus tôt que prévu, et c’est une catastrophe

J'adore !

lundi 10 juin 2019

Forêts publiques : l’État réfléchit au démantèlement de l’ONF

Reporterre nous alerte. Après l'avoir affaibli par la suppression de personnel, c'est maintenant un possible (probable ?) démantèlement de l'ONF qui se profile.
C'est notre forêt et plus largement la biodiversité qui ferait les frais de la politique de privatisation, de recherche de toujours plus de profit, de casse du service public que mène notre gouvernement.
Macron et ses sbires poursuivent leur oeuvre de destruction massive.

Lire sur le site Reporterre

https://reporterre.net/Forets-publiques-l-Etat-reflechit-au-demantelement-de-l-ONF

vendredi 17 mai 2019

L'EFT, un outil pour la vie


Auteur : Sylvie Liger
Editeur : Eyrolles
ISBN13 :978-2-212-57096-0

Coach professionnelle, Sylvie Liger entendit parler de l'EFT (technique de libération émotionnelle) en 2007. Dubitative face à cette méthode sensée libérer les personnes sujettes à un blocage émotionnel, elle fit le constat de son efficacité spectaculaire avec un membre de sa famille.
Cette personne était en état de choc et ressortit avec le sourire après une séance de 2h30 d'EFT, méthode qui ressemble à de l’acupuncture du bout des doigts.
C'est après avoir essayé avec succès sur elle-même pour traiter sa claustrophobie que Sylvie Liger s'est formée à l'EFT et a ensuite accompagné de nombreuses personnes durant une dizaine d'années. Elle nous offre ici un guide pratique présenté comme un "kit de survie pour personnes à la recherche de mieux être". Rien que ça !
Au moment où j'écris ces lignes j'ai juste débuté l'expérimentation. Il n'est évidemment pas question de me prononcer sur ces bienfaits supposés, je me bornerai à donner mon avis sur le livre. Comme c'est souvent le cas dans ce genre d'ouvrage, l'auteure prends soin d'avertir qu'il n'est nullement question de stopper un traitement médical en cours ni bien sûr de s'abstenir de consulter un médecin si besoin. Un point important s'il en est.

L'EFT part de l'hypothèse que ce ne sont pas nos souvenir douloureux qui nous font souffrir, mais l'énergie qui s'est bloquée dans notre système énergétique au moment de l'impact, qu'il s'agisse d'un choc physique ou émotionnel. La méthode a pour but de libérer les informations-émotions qui perturbent notre système énergétique afin d'harmoniser notre énergie.
Pour ce faire, la méthode est très simple. Elle consiste à stimuler les points d'entrée de 9 méridiens énergétiques en les tapotant de 8 à 10 fois du bout des doigts tout en énonçant le problème à traiter. Pour ceux qui auraient du mal à formuler des phrases verbalisant leur problème, Sylvie Liger consacre une très grosse partie de son livre à retranscrire de nombreux protocoles qu'elle a mis en œuvre au fil de ses années de pratique.
Elle traite des thèmes variés : tristesse, chagrin, peurs, addictions, manque de confiance, rejet, humiliation, honte, abandon, culpabilité, phobies, colère, douleur physique, stress réussite, argent, abondance, amour.

Pour compléter et accompagner l'EFT et aller plus loin dans une démarche de libération émotionnelle, Sylvie Liger propose ce qu'elle définit comme une puissante technique basée sur des affirmations positives. Ce n'est pas moins que 232 affirmations positives que nous trouvons là, constituant à l'en croire un formidable amplificateur de vie. Ici encore c'est très simple. Il suffit de se répéter l'affirmation aussi souvent que possible. Une fois encore un large éventail de sujets nous est offert : connexion énergétique, intuition et spiritualité, abondance, chance, confiance en soi, amour, relation de couple, santé, forme physique, jeunesse, beauté, travail, affaires, argent, organisation.
La pratique de cette autosuggestion vertueuse est sensée reprogrammer notre inconscient pour nous libérer de nos croyances limitantes.
En doutez-vous ? Pourquoi ne pas essayer ? Se répéter des affirmations positives me parait de loin préférable à ressasser problèmes et pensées négatives. Ne croyez-vous pas ?

Ce livre propose clairement et en détail des techniques simples avec de nombreux exemples concrets et vécus. Ses pages respirent la vie et l'enthousiasme, elles incitent à essayer même sans y croire, pour pouvoir constater par soi même ce qui en résulte. Ça vaut la peine, non ?

mercredi 8 mai 2019

Bure à LA BARRE

Une belle action contre Cigéo, contre l'enfouissement des déchets nucléaires à Bure, a eu lieu le 5 mai à la Barre de Monts (Vendée). Malheureusement je ne l'ai pas su et donc n'y étais pas.

|/public/Bure/5.JPG]

Un artiste a dessiné sur le sable, le symbole de la lutte contre Cigéo : un village sous lequel l'état voudrait enfouir une décharge de déchets hautement nucléaires pour 100 000 ans, puis les manifestants ont symbolisé l'état qui revient sur ce projet, en supprimant les fûts radioactifs, puis en rebouchant le trou, pour finir par semer des fleurs (photo 10).

Tout au long de ces séquences les militant(e )s chantaient et dansaient sur "Pourra-ton parer l'accident" (parole et chant d'un habitant de St Hilaire de Chaléons).

dimanche 5 mai 2019

Les ministres environnement du G7 vont-ils agir pour sauvegarder la biodiversité ?

Les ministres environnement du G7 sont réunis à Metz pour préparer le sommet de Biarritz.
Au menu : le changement climatique et l'urgence écologique avec en particulier la sauvegarde de la biodiversité.
Vont-ils faire en sorte qu'une transformation drastique de nos sociétés se mette en place ?
Abandonner le capitalisme et le productivisme.
La seule voie possible pour changer de cap et sauvegarder le vivant sur notre planète...

samedi 4 mai 2019

Magnétique


Magnétique
Les fabuleux pouvoirs de la pensée
Auteur : Bernard Blancan
Editeur : Michel Lafond
ISBN : 9782749938059

Avec ses précédents ouvrages Bernard Blancan nous a raconté comment il a découvert son don de sourcier puis celui de guérisseur. Face à l'évidence de ces capacités de l'esprit, il a cherché à savoir s'il y avait autre chose.
Le pouvoir de la pensée aurait-il d'autres incidences sur le vivant ?
C'est pour tenter de répondre à cette question qu'il a réalisé nombre d'expériences que ce nouveau livre nous expose. Bernard Blancan annonce clairement se conviction : la pensée peut agir sur la matière vivante. Une certitude étayée par le parcours expérimental ici relaté. Un parcours où l'auteur a cheminé seul ou avec ses amis sourciers, ou encore avec des bénévoles dont je fis partie.

Veillant à ne pas verser dans la croyance et attentif à mener ses expériences avec rigueur, Bernard a mis en oeuvre des protocoles qu'il a perfectionnés au fil du temps, en vue de démontrer que ses résultats positifs n'étaient pas dus au hasard.
Montrer que chacun d'entre nous possède la faculté d'agir sur la matière par la pensée n'est pas chose facile. Nombreuses sont les embûches, comme par exemple la possible interférence de la pensée de l'organisateur de l'expérience dont la conviction peut en effet prévaloir sur les capacités des participants et ainsi fausser les résultats. Une affaire loin d'être simple.

Les clémentines furent le premier objet d'expérimentation, rejointes notamment par l'eau et les oranges. En résumé, les expériences consistaient à tenter d'agir à distance par la pensée en utilisant une photographie. Il s'agissait de manifester l'intention de f'aire s'évaporer ou se conserver le fruit ou l'eau lors de courtes séances. Bernard pesait les fruits ou les récipients avec une balance de grande précision en prenant soin d'avoir un groupe témoin non soumis aux intentions afin d'en comparer les évolutions.
Les résultats sont troublants. Lorsque l'on pense à faire s'évaporer le fruit, son poids diminue davantage que celui du groupe témoin. Lorsque l'on pense à le faire se conserver, son poids diminue moins que celui des témoins.

Comme expliquer cela ? Nanar le rigolard et Bébert le sévère sont de la partie tout au long du livre, tels les docteur Jekyll et mister Hide de Bernard Blancan, ils représentent deux facettes de l'auteur. Convaincu mais aussi sceptique, il prend le risque de s'engager et de faire connaitre ses convictions un peu hors du commun, il faut bien le dire.
Au delà de nous proposer un exposé détaillé des expériences menées pour la plupart avec succès, Bernard se tente à rechercher et a nous donner des pistes d'explication.
Il l'avoue lui même, ses expériences n'ont pas une totale rigueur scientifique et ses hypothèses peuvent paraître quelque peu poétiques de la part d'un l'imaginatiste ainsi qu'il se revendique.

Je n'aurais pas ici la prétention d'être objectif. J'ai un gros faible pour le comédien, pour le cinéaste, pour l'écrivain mais aussi et surtout pour l'homme, que ce soit pour ses convictions politiques, ses vues sur les questions l'environnementales, son humanisme tout simplement. Ces phénomènes non encore expliqués me passionnent, c'est pourquoi j'avais tenu à participer à une des expériences qu'il a mené sur des oranges. Une participation au succès mitigé m'a-t-il dit...%% Donc, évidemment j'ai aimé lire son livre et y retrouver l'homme que j'apprécie.
L'ouvrage n'a rien d'un roman, il n'est pas particulièrement distrayant mais Bernard a su le rendre agréable à lire et instructif. S'il ne vous convainc pas, sans doute vous laissera-t-il interrogatif, curieux d'en savoir plus. J'espère qu'il attendra un de ses objectifs annoncés : susciter l'envie des lecteurs à reproduire les expériences par eux même. Le top serait bien sûr que des travaux à la rigueur scientifique soient menés sur l'influence de la pensée sur la matière. Ce serait un succès bien mérité si ce livre de pouvait y contribuer.

mardi 19 mars 2019

On peut le faire


On peut le faire
Et si la transition en mouvement c'était vous ?
Auteur : Bruno Montel
Editeur : Amalthée
ISBN : 978-2-310-04033-4

En débutant son ouvrage par la très belle citation de Gandhi "Montrer l'exemple n'est pas le meilleur moyen de convaincre, c'est le seul", Bruno Montel montre d'emblée sa démarche. Son livre nous présente une vingtaine de thèmes émaillés d'exemple concrets et vécus autour de la transition.
Ce n'est rien de moins que le fondateur du mouvement de la transition, Rob Hopkins, qui préface l'ouvrage en remerciant Bruno Montel de nous offrir toutes ces histoires de transition, ces initiatives nées au pays de Salons de Provence. Des histoires qui montrent la voie vers une société plus humaine et plus économe des ressources naturelles et énergétiques.

L'auteur l'affirme sans détour : nous ne pourrons pas continuer à gaspiller tel que nous le faisons. Nous allons manquer à court terme de pétrole et de matières premières. Notre civilisation n'a que 15 à 20 ans pour se reconfigurer dans un mode de vie et de consommation soutenables.
Les belles expériences ici présentées convainquent aisément qu'un futur sobre est bien loin d'être une triste régression. Bien au contraire il peut s'avérer humainement riche et heureux.
Sans minimiser pour autant les difficultés et les embûches rencontrées, Bruno Montel détaille le cheminement de nombreux porteurs de projet, souvent simple citoyens ayant pris conscience de la nécessité d'un changement de cap. Qu'il est beau et réjouissant de se représenter ces expériences riches et enthousiasmantes ! Leur diversité m'a épaté même si certaines ont leur pendant d'autres ouvrages. Bruno Montel a réussi un livre simple et optimiste qui suscite l'envie de passer à l'action. D'entrer en transition.

Education, jardins, consommation locale, anti-gaspi, télévision, transports et vélo, agriculture bio de saison, social, sociétal et environnemental, partage, échange, gratuité, énergie citoyenne, habitat écologique, cinéma, recyclage de vêtements, intelligence collective sont déjà en action et se déploient dans le pays Salonnais. C'est avec passion que Bruno Montel nous le relate en nous communiquant son énergie positive. Il devrait convaincre nombre d'entre nous de l'absolue nécessité d'engager le monde sur le chemin de la transition. Nul doute qu'il démontre ici que c'est possible et chacun peut s'y employer dans la mesure de ses possibilités sans attendre qu'une quelconque impulsion vienne de nos dirigeants, navigateurs du court terme pilotant à vue le navire productiviste, aveugles destructeur de la planète et de la vie.

Ce petit livre est une véritable réussite, une bouffée d'oxygène et d'espoir, une incitation à agir et à se mieux se comporter, chacun à notre niveau. Bravo !

lundi 18 février 2019

Aéroport d’Orly : «La vie sous les avions devient de plus en plus infernale»

Nous y étions :


Lisez l'article sur Le Parisien.

jeudi 7 février 2019

Rassemblement à Orly le 16 février contre la pollution aérienne


Le réseau DRAPO, fort de l’appui d’une quarantaine de communes et d’une trentaine d’associations est devenu progressivement l’acteur principal en termes de protection des populations survolées dans le sud francilien. 251 communes survolées à moins de 3000 m d’altitude soit 1 962 000 habitants constatent une augmentation significative des nuisances depuis 2 ou 3 ans, et la privatisation très probable de Paris-Aéroport (ADP) menace la régulation de la plateforme de Paris-Orly.

Le 16 février : DRAPO organise un rassemblement à Orly Ouest, niveau 1, parking P0 à 10h, pour dire publiquement nos graves inquiétudes.

Nous dénoncerons l’inacceptable augmentation des nuisances autour d’Orly : nous avons matière à nous plaindre d’une réelle augmentation des nuisances quand Orly bat des records en matière de trafic passagers : augmentation des vols de nuit, augmentation des événements sonores très forts de nuit, record historique de survols de gros porteurs, cet été 2018.

Nous exigerons des mesures fortes (renforcement de la régulation) pour réduire les nuisances d’Orly, pour protéger la santé des riverains aux vues des dernières publications de l’OMS/ diagnostic BruitParif/ résultats intermédiaires de DÉBATS et rapport ADEME sur la pollution.Notre environnement et notre santé sont en grand danger.

mercredi 9 janvier 2019

Abandon en 2022 du réseau téléphonique commuté, dit RTC: un souci de plus pour les électro hypersensibles !

Le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) est le réseau téléphonique fixe historique (avec le téléphone directement branché à la prise en « T »). En France, ce réseau a été déployé autour des années 70 par Orange (ex France Télécom).


Le RTC s’articule sur un réseau de 110 millions de kilomètres de câbles en cuivre, soutenus par 18 millions de poteaux. Il constitue un bien national, prêt à être bradé (comme la production hydraulique) vers les intérêts privés ou abandonné sous prétexte d’archaïsme. L'ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) évalue le coût actualisé de ce réseau à 28 milliards d’Euros. Une paille! Orange explique cet arrêt par la remise en cause de la pérennité de son réseau téléphonique historique d’ici quelques années. L’obsolescence des équipements et composants spécifiques à ce réseau et le désengagement progressif des équipementiers sur cette technologie engendreraient des difficultés croissantes d’entretien du réseau. Mais il s’agit aussi d’une volonté de ne pas conserver et retransmettre les compétences des ingénieurs et techniciens qui partent progressivement à la retraite.

Par ailleurs, le Service Universel Téléphonique (raccordement et fourniture d’un service de téléphonie fixe) permet de faire bénéficier à tous des services de téléphonie fixe à un prix modéré sur l’ensemble du territoire. Les obligations à la charge de l’opérateur Orange, actuel prestataire du service universel, sont indépendantes de la technologie employée.

Le RTC va être remplacé par l’IP (Internet Protocole) via la technique de VoIP (voix sur IP). Concrètement, une box Internet minimaliste permettra l’accès au Service Universel de Téléphonie et, pour certains opérateurs, l’appareil téléphonique fourni avec la box sera muni d’une carte SIM, donc avec accès au réseau de téléphonie mobile. Les électro hypersensibles (EHS) mais aussi les réfractaires à l’électrosmog apprécieront d’autant plus que, pour être joignables, il faudra garder ces équipements “connectés” allumés en permanence.

L’association d’une ligne fixe avec un combiné téléphonique classique (non raccordé électriquement) sur le RTC a l’énorme avantage d’être indépendant du réseau électrique 50 Hz pour fonctionner. A partir de 2022, en cas de panne électrique généralisée, une fois que les batteries de secours des antennes relais seront déchargées, on assistera à un black out total des moyens de communication, puisque notre cher réseau cuivre aura été abandonné sur l’autel d’une certaine idéologie du progrès.

A force de vouloir toujours mettre les œufs dans le même panier…

Source : Robin des Toits

Pour agir

Signez la cyberaction.

lundi 7 janvier 2019

Donnez de votre temps

Beau message, n'est-ce pas ?

jeudi 3 janvier 2019

Calendrier des fruits et légumes de saison

Une bonne résolution en ce début d'année : accrocher dans note cuisine un calendrier des fruits et légumes de saison.
Et surtout ensuite l'utiliser pour ses achats !

Pour le télécharger en pdf

C'est ici.

Source : https://www.monquotidienautrement.com/

mardi 1 janvier 2019

Bonne Année 2019 !


dimanche 30 décembre 2018

Les arbres guérisseurs


Auteur : Sylvie Verbois
Collection : Eyrolles Pratique
EAN13 : 9782212017021

Comment soigner par les arbres Leurs symboles, leurs propriétés et leurs bienfaits. Que symbolisent les arbres ? Comment se ressourcer auprès des arbres ? Comment se soigner par les arbres ?
D'emblée ce livre m'attire. Son titre explicite et sa 4ème de couverture promettent un guide pratique pour se soigner avec les plantes les plus imposantes que nous pouvons côtoyer.
La belle photo de couverture est un peu altérée par un logo indiquant la possibilité de télécharger 45 minutes de méditation guidée.
Beau, prometteur, d'un prix raisonnable (12€), ce livre en attirera certainement bien d'autres que moi...

Pour une fois débutons par le cœur de l'ouvrage, sa seconde partie intitulée "Arbres guérisseurs". Une partie qui représente la moitié de l'épaisseur du livre.
En l'absence d'une table des pathologies, si vous voulez trouver le ou les arbres adaptés à votre souci de santé, vous devrez choisir un des 3 chapitres. En effet, seule une classification à haut niveau nous est présentée :

  • Pour assimiler le vécu.
  • Pour pacifier l'esprit.
  • Pour tonifier les défenses naturelles.

Dans chaque chapitre, quelques lignes présentent la problématique qui est adressée, les organes et les mécanismes impliqués et la liste des arbres les plus adaptés.
Viennent ensuite 38 "fiches" décrivant chacune une espèce aux vertus thérapeutiques spécifiques.
Nous y apprenons quelles sont les parties de l'arbre utilisées pour les soins, les parties de notre corps où il agit, ses principes actifs. Ce sont surtout la description de ses actions thérapeutiques qui retiennent l'attention ainsi que les cas pour lesquels il est recommandé.
A mon avis, une importante lacune est qu'il n'est pas systématiquement, voire même assez peu indiqué quelle est la forme (feuilles, gélules, huile essentielle,...) adaptée à chaque indication.
C'est vraiment dommage et j'aimerais bien en rester là mais je ne peux faire l'impasse sur le reste du livre.

Comment décrire, définir le contenu de la première et de la troisième partie ? J'ai bien du mal. L'auteure adore les arbres, c'est une évidence. Elles les a étudié et les connais bien, aucun doute. Le texte est tout en délicatesse, spiritualité, en symbolique, en poésie. Mais pour moi il se révèle trop souvent obscur, voire vide de sens. Chose rare, j'ai lu de nombreuses pages en diagonale. Peut-être serez vous plus à même que moi de percevoir le message de Sylvie Verbois. Vous serez peut être plus sensible que moi à la subtilité de ses propos. Quant à moi c'est la déception qui l'emporte.

Pour finir, les 45 minutes de méditation guidée promises sur la couverture n'en sont aucunement. Le fichier téléchargé se révèle être une ambiance forestière ténue mais propice à une douce relaxation.

Pour consulter un extrait du livre

https://www.eyrolles.com/Loisirs/Livre/les-arbres-guerisseurs-9782212570755/

vendredi 28 décembre 2018

Le Japon stoppe enfin la chasse à la baleine en Antartique

Le 26 décembre 2018, le gouvernement japonais a annoncé son retrait du sanctuaire baleinier de l'océan Austral, mettant ainsi fin à leur infâme et faux programme de chasse "scientifique" à la baleine en Antarctique.
Un beau cadeau de Noël pour les défenseur de ces magnifiques animaux maintenant si rare dans nos océans !


Le sanctuaire baleinier de l'océan Austral est une aire marine protégée de 50 millions de km² entourant le continent Antarctique où la Commission baleinière internationale a banni tout type de chasse à la baleine commerciale.

Ces dernières années, Sea Shepherd a mené 11 campagnes contre les baleiniers japonais dans les eaux d'Antarctique, sauvant ainsi la vie à plus de 6000 baleines.
Le Capitaine Paul Watson a déclaré : "Nous sommes ravis de voir la chasse prendre fin dans le sanctuaire baleinier antarctique. Nous sommes ravis à l'idée d'avoir bientôt un nouveau sanctuaire dans l'Atlantique Sud et nous avons hâte de continuer à nous opposer aux trois dernières nations pirates baleinières que sont la Norvège, le Japon et l'Islande. La chasse à la baleine en tant qu'industrie "légale" vient de prendre fin. Il ne nous reste plus qu'à balayer la piraterie".

Pour plus d’information

Communiqué de Sea Shepherd.
Interview de Reporterre.

dimanche 23 décembre 2018

COP24 : bilan désastreux !

Ce n'est pas moi qui le dit, mais Yannick Jadot dans un entretien au journal Le Parisien :
Je reviens de Katowice en Pologne, où la COP24 s’est conclue sur un bilan désastreux, synonyme d’emballement climatique. Les dirigeants français ont brillé par leur absence.

Hé oui à ce que j'ai compris, notre super ministre de l'écologie n'y était pas mais il discutait avec des représentants de l'industrie automobile !

Encore une COP qui ne donne vraiment rien de concret et efficace pour l'avenir de la planète...


- page 1 de 121