centpourcentnaturel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 6 mai 2015

Mon premier martinet de l'année

Chez moi, dans l'Essonne, les martinets sont de retour depuis quelques jours m'a-t-on dit.
Ce matin j'ai vu mon premier de l'année.
Mort sur le trottoir, sous les marronniers moribonds d'être trop sévèrement taillés.
Une journée qui commençait bien sombrement...

Je les préfère de beaucoup ainsi :


mardi 5 mai 2015

Projet de loi Renseignement : c'est NON !

Non à la loi renseignement

Appelons nos député·e·s !
Ils/elles doivent rejeter la loi Renseignement
Le vote solennel de cette loi aura lieu le 5 mai

Le projet de loi relatif au Renseignement met en danger les libertés fondamentales.

Pour participer

https://sous-surveillance.fr/#/

lundi 4 mai 2015

Placoplatre a encore frappé ! Non au saccage du bois Gratue !

Non au saccage du bois Gratuel !
Pétition à l’attention du Préfet de Seine-et-Marne

Placoplâtre, filiale du groupe Saint-Gobain désire réaliser une nouvelle carrière à ciel ouvert pour extraction de gypse, en Seine-et-Marne sur la commune de Villevaudé au lieu-dit du Bois Gratuel.
Ce bois traversé par l’Aqueduc et la promenade de la Dhuis fait partie intégrante du corridor écologique ou trame verte qui relie la Seine Saint-Denis (93) et la Seine et Marne (77).
Comme tous les milieux naturels traversés par la Dhuis, il est essentiel aux échanges biologiques de l'Est Francilien.


03/03/2013 - Villevaudé - Bois Gratuel : Une des mares naturelles du bois

Le bois Gratuel est une chênaie frênaie calcicole avec un nombre important d'espèces patrimoniales. Il héberge des orchidées sauvages typiques de ce type de milieu (Orchis Pourpre, Néottie Nid d'oiseau, Ophrys Mouche, Céphalanthère de Damas, Platanthère à deux feuilles…) ainsi qu'un milieu forestier diversifié (Cornouiller mâle, Camérisier, Néflier,…).
Le bois Gratuel possède un réseau important de mares naturelles permettant la reproduction d'amphibiens et de batraciens rares protégés au niveau national (Triton Alpestre, Triton vulgaire, Triton palmé, Crapaud commun, Grenouille rousse, Grenouille agile.,…).
Découvrez les espèces protégées qui se reproduisent dans les mares du Bois Gratuel : http://blog.gagny-abbesses.info/post/2015/04/01/Villevaud%C3%A9-%3A-Quelques-habitants-du-Bois-Gratuel
Le bois Gratuel héberge également des espèces rares protégées de chauves-souris (Grand Murin, Pipistrelle de Kuhl, Pipistrelle de Nathusius) protégées au niveau national.

Le Collectif « Sauvons la Dhuis » se mobilise depuis plusieurs années pour sauvegarder l'aqueduc de la Dhuis et pour éviter toute contamincation radioactive au fort de Vaujours. Elle nous propose aujourd'hui d'adresser une pétition au Préfet de Seine-et-Marne demandant d'interdire la destruction du bois Gratuel dans le cadre du nouveau projet d'exploitation de Placoplâtre.
Ce bois est un milieu naturel riche situé à proximité du Fort de Vaujours et traversé par l'aqueduc de la Dhuis.
N’ayant pu devenir propriétaire de la Dhuis grâce aux actions du Collectif « Sauvons la Dhuis » et à la force de la mobilisation citoyenne, Placoplâtre a décidé de présenter un projet d’exploitation à ciel ouvert. Ce qui viendrait anéantir la majeure partie du bois en venant s’appuyer sur la promenade de la Dhuis aménagée par la Région Ile de France pour le bien-être des populations.

Les précédentes actions du collectif ont été efficaces, mais le site et la trame verte n’en demeurent pas moins gravement menacés. Le bois Gratuel, parcouru par la Dhuis, est un élément charnière de la trame verte de l’Est Francilien.
S'il doit y avoir une exploitation du gypse, le collectif demande que celle-ci soit réalisée de façon souterraine comme l’ont été toutes les nouvelles exploitations de ce type dans l’Ouest Francilien et notamment celles du Val d’Oise (95).


Exemple d'une carrière à ciel ouvert

Il est essentiel que l’aqueduc de la Dhuis et les milieux naturels qui l'environnent soient préservés de toute forme de destruction. C'est par ce type d'exploitation souterraine, plus respectueuse de l'environnement et « parfaitement » maîtrisé par BP Placoplâtre que le bois de Bernouille (Coubron - 93), la réserve de Chelles (Coubron / Vaujours - 93), la forêt de Montmorency (Val d’Oise - 95), ainsi que la butte de Parisis (Cormeilles-en-Parisis -95) ont pu être sauvés de la destruction.

Au sujet de l’exploitation souterraine future de la Butte de Parisis à Cormeille-en-Parisis dans le Val d’Oise, un représentant de Placoplâtre a même déclaré dans la presse : « Nous savons exploiter en souterrain sans qu'il y ait de risque d'affaissement. Nous faisons exactement la même chose en forêt de Montmorency où, tous les jours, des gens se promènent et ramassent des champignons au-dessus des galeries sans même s'en apercevoir! ».

Exigeons que les milieux naturels de l’Est Francilien soient traités avec le même respect que ceux de l’Ouest. Nous exigeons que la qualité de vie des habitants riverains du bois Gratuel et des usagers de la promenade de la Dhuis ne soit pas mise en cause par une aggravation des sources de pollution générées par ces exploitations. Il ne peut y avoir de discrimination d’un côté à l’autre de l’Ile de France.

Pour signer la pétition

https://www.change.org/p/pr%C3%A9fecture-de-seine-et-marne-non-%C3%A0-la-destruction-du-bois-gratuel

Pour plus d’information

Collectif SAUVONS LA DHUIS - http://sauvons.dhuis.fr

dimanche 26 avril 2015

Chernobyl day 2015 à Paris

Cette année le temps ne nous était pas favorable... Je sèche encore...
Chernobyl day s'est tenu cet après-midi place de la Bastille sous une pluie drue.
Tant pis, nous y étions !


Bel exposé de Bernard Laponche



Belle participation malgré ce temps !


Yves Cochet, souvent présent



Le début de la chaîne humaine


Le Professeur Proton, fidèle au rendez-vous

vendredi 24 avril 2015

PÉTITION - Réacteur nucléaire EPR : 10 milliards d'euros... ça suffit !


Une pétition


SIGNEZ pour vous opposer à un réacteur nucléaire inutile, dangereux et couteux !
http://epr-nonmerci.agirpourlenvironnement.org/

L’EPR, un réacteur nucléaire COUTEUX !
Alors que son coût initial avait été fixé à 3,3 milliards d’euros, il est désormais plus que vraisemblable que nous dépassions les… 10 milliards d’euros !

L’Autorité de Sureté Nucléaire a repéré dans la cuve du réacteur une anomalie « très sérieuse », la question est posée de l’avenir de ce projet coûteux qui risque d’entraîner Areva et EDF dans une faillite annoncée.

L’EPR, un réacteur nucléaire INUTILE !
Alors que la France est en passe d’adopter une loi sur la transition énergétique privilégiant la baisse de la consommation et l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique, n’y a-t-il pas quelque incongruité à dépenser autant d’argent pour ajouter de la surproduction à la surproduction.

En effet, 74% de l’électricité française est produite par 58 réacteurs nucléaires. Selon la loi de transition énergétique, notre pays doit réduire sa dépendance au nucléaire pour tendre vers les 50% à l’horizon 2025. En dix ans, la France doit fermer une vingtaine de réacteurs. Au lieu d’investir dans une transition énergétique faisant la part belle aux énergies renouvelables (décentralisées, et résilientes), la France joue au poker menteur en dépensant sans compter dans un projet industriel, l’EPR, né dans les années 80.

De surcroît, comme toute centrale nucléaire, l’EPR produira une électricité dite de base, alors que la France a besoin d’une électricité dite de pointe. Faute de capacité de production répondant à cette demande, la France est obligée d’importer massivement de l’électricité de nos voisins allemands !

L’Ademe, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, a publié récemment un scénario dans lequel elle estime possible que la France puisse atteindre un mix énergétique composé à 100% d’énergies renouvelables.

L’EPR, un réacteur nucléaire DANGEREUX !
Enfin, l’EPR est conçu pour « brûler » un mélange d’uranium et de plutonium. Ce combustible, appelé le Mox, est beaucoup plus chaud et toxique. Il conduit également notre pays à privilégier le « retraitement » en extrayant le plutonium des déchets usagés. Or, le plutonium est le combustible nécessaire à la fabrication des bombes nucléaires ! De fait, l’EPR justifie et participe à une prolifération du plutonium qui entretient un lien extrêmement dangereux entre nucléaire civil et nucléaire militaire.

Conçu trente ans avant les attentats du 11 septembre, l’EPR ne résisterait pas au crash d’un avion de ligne. Même ses promoteurs l’ont considéré comme un réacteur « évolutionnaire », reconnaissant qu’il ne répondait pas à toutes les menaces possibles.

Il est temps d’agir contre l’EPR !
Alors :

  • qu’Areva court vers une faillite annoncée, accumulant les années noires,
  • qu’EDF va de déconvenue en déconvenue,
  • que l’EPR est clairement un échec industriel à l’instar des centrales de Brinilis ou Superphenix,

il est grand temps que la représentation nationale se penche sur cette question afin de ne plus laisser le lobby nucléaire jouer au poker menteur avec l’argent des autres.

Une commission d’enquête parlementaire doit être nommée afin de faire toute la lumière sur les responsabilités et envisager toutes les options, y compris l’abandon, afin de poser une limite financière aux errements constatés.

10 milliards d'euros... ça suffit ! SIGNEZ : http://epr-nonmerci.agirpourlenvironnement.org/

jeudi 23 avril 2015

Les sénateurs tentent de passer Cigéo aux forceps

Samedi dernier, les sénateurs, ue poignée, faisaient passer en force à 5 h du matin un amendement à la loi Macron destiné à faciliter l'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (projet Cigéo).

Ce tour de passe-passe court-circuite purement et simplement la loi du 28 juin 2006 qui obligeait à ce qu’il y ait une nouvelle loi qui définisse les caractéristiques de la réversibilité imposée au site d’enfouissement. Avec l'amendement 115 ajouté par les sénateurs à la loi Macro, une phase "pilote" de Cigéo serait autorisée sans que cette soi-disant réversibilité ne soit définie. Comprenez bien que de pilote il n'est point. En fait des déchets nucléaires commenceront à être enterrés alors que de nombreux points restent non résolus et inquiétants.

Honte aux sénateurs !

La loi Macron doit repasser devant l’Assemblée nationale. Nous verrons alors si les députés vont faire preuve de sursaut de responsabilité en retirant l’amendement.

Agissons !


Pour plus d’information

Lisez le communiqué du Cedra.
et celui de FNE.

Llibre-échange ou libres citoyens ?


Manifestation le 18 Avril 201( à Paris
Photo Gilles Héluin

Documentaire diffusé sur Arte et visible sur Arte+7 jusqu'au 21 Juillet 2015

Le traité transatlantique qui se négocie actuellement entre Bruxelles et Washington suscite les inquiétudes : des choix politiques fondamentaux seront-ils sacrifiés sur l'autel du libre-échange ?Avec cette enquête fouillée, qui interroge économistes orthodoxes ou contestataires, opposants au Tafta et simples citoyens, les enjeux de ce traité capital nous sont parfaitement exposés.

Que ce soit à Paris ou à Berlin, l'opposition contre l'accord de libre-échange, le TTIP, durcit.

Mon avis

Evidemment ce projet de traité est extrêmement dangereux. J'en ai souvent parlé sur ce blog.
Il est à combattre avec la plus grande force et mobilisation !

Pour plus d’information

https://www.collectifstoptafta.org/

Manifestation le 19 Décembre 2014 à Bruxelles
Photo Gilles Héluin

mercredi 22 avril 2015

La loi sur le renseignement vise aussi les zadistes, les écolos et les antinucléaires

Lundi 13 avril, le projet de loi sur le renseignement était examiné en première et unique lecture à l’Assemblée nationale. Le texte doit être voté dans une procédure d’urgence à l'Assemblée nationale le 5 mai. Il constitue une atteinte aux libertés publiques, selon de nombreuses associations et partis politiques.

L'article de Reporterre donne une bonne première vision du sujet et des conséquences de cette politique toujours plus liberticide.


dimanche 19 avril 2015

Manifestation anti-TAFTA Paris 18 Avril 2015


Superbe manifestation hier à Paris contre les traités de libre échange. Belle participation encore qu'on aurait aimé que nous soyons plus en masse...










Photos Gilles Héluin


TAFTA basta! (Paris 18 avril 2015) par teledegauche-pg94

Pour plus d’information

https://www.globaltradeday.org/?lang=fr
https://www.collectifstoptafta.org/

samedi 18 avril 2015

Chernobyl day 2015

Tchernobyl a 29 ans... la catastrophe se poursuit


Pour de nombreuses personnes, cette catastrophe est de l’histoire ancienne. Pourtant, elle continue son œuvre, générant de très nombreux cas de malformations congénitales, de cancers de la thyroïde…
Pour que Tchernobyl ne tombe pas dans l’oubli, le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle à l’organisation d’actions partout en France, en hommage aux milliers de victimes de la plus grande catastrophe environnementale et sanitaire en Europe.

Dimanche 26 Avril, Sortir du Nucléaire Paris organise l’événement place de la Bastille à partir de 15h

☢ 15h : Stands informatifs sur la situation a Tchernobyl où la catastrophe continue, et exposition de panneaux affichant les solutions et les alternatives en activité de part le monde, démontrant que le nucléaire n'est pas une fatalité, avec distribution de tracts au public. Les personnes présentes et sympathisantes seront également sollicitées pour une opération flash « ANAGRAMME ».

☢ 16h : Prise de parole avec Yves Lenoir de l'association 'Enfants de Tchernobyl Belarus' , qui fera un point sur l'action de BELRAD. et la situation actuelle dans les territoires contaminés par la catastrophe de Tchernobyl.

☢ Prise de parole de Bernard Laponche physicien qui reviendra sur les risques du nucléaire français et la palette des alternatives qui permettent de produire de l'électricité sans risques.

☢ 16h30 : Chaîne humaine autour de la place de la Bastille

Vous aussi rejoignez ce rassemblement de Sortir du Nucléaire Paris !


mercredi 15 avril 2015

« 100 000 pas à Bure » le 7 juin 2015


Parce que le projet d’enfouir 100 000 m3 de déchets nucléaires les plus dangereux à BURE (Meuse / Haute-Marne) se prépare activement, contre l’avis de milliers de gens et de riverains, les associations et collectifs opposés à Cigéo/BURE organisent une journée de randonnées.

Le problème nous concerne tous et pour mieux défendre cette région, il faut aller voir sur place, marcher dans les forêts appelées -si on laisse faire- à être rasées, les champs et vallons détruits, les villages condamnés... La journée se termine par un rassemblement festif devant le "labo" de Bure, puits à moins 500m de "recherches", sans déchets radioactifs encore.

Le programme des animations est en préparation.
Réservez votre 7 juin 2015 et faites passer l’info !

PRE-PROGRAMME Dimanche 07 juin 2015
LE MATIN à partir de 8h
Randonnées à pied 4 marches convergentes vers le « labo » de BURE
Départs échelonnés selon les parcours.
Vous n’êtes pas marcheur, mais vous avez envie de nous rejoindre à cheval, en moto, en tracteur, en vélo, en camping-car... rendez-vous à partir de 12h devant le "labo" de BURE.

L’APRES-MIDI à partir de 12h
Arrivée et/ou RV devant le "labo" de BURE - pique nique Infos, ateliers divers, chanson, théâtre...
Vers 15h : Chaîne humaine (que nous espérons la plus longue et solidaire possible !)

Vous pouvez venir le matin pour marcher, passer l’après-midi devant le "labo" de BURE ou faire les deux, au choix !

La journée se prépare actuellement. Vous trouverez + d’infos à venir au fur et à mesure de son organisation sur le blog http://100000pasabure.over-blog.com/

ORGANISATEURS
Les Habitants vigilants de Gondrecourt le Château
BURESTOP 55
Bure Zone Libre
CEDRA 52
EODRA (collectif des élus opposés)
Avec le soutien du Réseau Sortir du nucléaire

mardi 14 avril 2015

Samedi 18 Avril dites Stop TAFTA !




samedi 11 avril 2015

J’associe mes cultures… et ça marche !


Editeur : Terre Vivante
Auteur : Claude Aubert
Collection : Facile et Bio
ISBN : 978-2-36098-168-7

L’association des cultures, tout jardinier en a entendu parler mais combien la pratiquent ?
Nous sommes probablement loin de la majorité alors que ce n’est pas bien compliqué. Encore faut-il quelques informations et conseils.
C’est bien plus qu’avec ce livre de Claude Aubert que les éditions Terre vivante nous apportent.

Très peu de théorie, beaucoup de pratique, c’est ce qui m’importe en sur ce sujet et c’est tout à fait ce que renferment les 120 pages de cet ouvrage très simple, pragmatique, clair, abondamment et agréablement illustré.
Claude Aubert commence avec quelques mots sur les critères de choix en matière d’association des plantes, en particulier des légumes, objet principal de notre intérêt pour le potager. Pour améliorer sa production et la préserver des maladies, on évitera tout d’abord d’associer des plantes de même famille. Ensuite, ce sont les caractéristiques physiques (système racinaire, rythme de croissance, hauteur, besoin en fertilisants, occupation de l’espace, qui guideront notre choix. Claude Aubert livre ces éléments sans verbiage inutile.

Ce sont ensuite 36 espèces, pour la plupart des légumes, qui nous sont présentés avec, pour chacune les principales caractéristiques physiques, les associations favorables et défavorables ainsi que les associations proposées par la science. Une science qui n’est qu’une des sources de l’ouvrage, l’autre étant l’expérience des jardiniers et la pratique qui ne rejoint pas toujours la théorie scientifique.

Nous arrivons à la seconde moitié du livre qui se révèle riche en conseils et qui constitue tout l’intérêt de l’ouvrage. Le jardinier y trouvera tout d’abord l’essentiel pour constituer son potager. En planches traditionnelles, en carré, en buttes et même en lasagne, il faudra d’abord faire le choix de base du type de jardin souhaité. Les techniques de culture ne sont pas détaillées, une page seulement leur est consacrée. Si vous voulez en savoir plus sur la fertilisation, les semis et la plantation et surtout sur la rotation des cultures, il vous faudra chercher un autre livre tel le Guide Terre vivante du potager bio.
La vraie valeur ajoutée de ce livre réside ici : la présentation de 25 mariages réussis avec les principaux conseils pour les mettre en œuvre. Pour les débutants ou pour le jardinier recherchant un coach total en association d’espèces, la grande originalité du livre est de proposer un plan et un calendrier des cultures pour des jardins de différentes tailles : mini-jardin de 10m2, potager de 20m2, de 50m2, 100m2 et même 200m2 et plus. Tout, ou presque pour s’y mettre et probablement réussir.
Impossible de résister, je m’y mets cette année et vais essayer quatre des associations décrites par Claude Aubert.

Voici un petit guide bien fait et facile à utiliser. Si, comme moi vous avez depuis longtemps envie de vous mettre aux cultures associées mais n’avez pas encore franchi le pas, vous ne regretterez pas l’investissement modique que constitue ce livre.

Pour en savoir plus

Consultez le sommaire .
Feuilletez quelques pages
Visitez la boutique Terre Vivante.

jeudi 9 avril 2015

Nucléaire civil, nucléaire militaire, quels sont les liens ?

L’association Sortir du nucléaire Paris (SNP) avait invité hier, pour sa réunion mensuelle, Dominique Lalanne, physicien nucléaire et Président de « Armes nucléaires STOP ». Il nous a expliqué les liens entre le nucléaire civil et le nucléaire militaire.
Ces liens sont nombreux, qu’ils soient historiques (depuis F. Jolio Curie), technologiques (les éléments radioactifs mêmes), industriels (le CEA possède 80% des parts de Areva), sociétaux (absence de débat démocratique sur l’arme atomique et l’énergie nucléaire) ou politiques (conception dictatoriale de la société).

Clair et alarmant, le discours de Dominique Lalanne donne à réfléchir sur l’ampleur du risque qui menace l’humanité. Nous, antinucléaires, sommes conscients et alertés du risque d’accident nucléaire civil mais, avec 2000 bombes nucléaires en alerte permanente sur la planète, les risques sont énormes aussi qu’une arme nucléaire n’explose par erreur ou accident. Le pire a déjà par le passé été évité de justesse. Pensez qu’à plusieurs endroits du monde, un seul homme, un seul, possède la capacité de détruire plusieurs fois la planète…
La lutte antinucléaire est donc tout à la fois tournée contre les centrales et installations civiles que contre les armes et installations militaires.

Quelques événements annuels et importants concrétiseront cette convergence des luttes, comme Tchernobyl day le 26 avril et la commémoration des 70 ans d’Hiroshima et Nagasaki du 6 au 9 Aout,

Vous aussi mobilisez-vous, informez vous et rejoignez Sortir du nucléaire Paris.

Pour plus d’information

Visitez le site SNP
Consultez les infos délivrées par Armes nucléaires STOP
Où informez-vous auprès d’ICAN France



Recyclage ? Non, l'un est la source de l'autre...

lundi 6 avril 2015

Journée internationale d’action le 18 avril 2015. Les peuples et la planète avant les profits !


Depuis des décennies, les gouvernements négocient en secret des accords de libre-échange et d’investissement. Ces accords sapent nos droits, détruisent l’emploi et l’environnement dans le seul intérêt court-termiste des multinationales. Les négociations transatlantiques avec les États-Unis (TAFTA) et le Canada (CETA) en sont de parfaits exemples. Mais sur tous les continents, les mobilisations s’amplifient pour dénoncer ces traités des multinationales et promouvoir la justice sociale et écologique. Le 18 avril nous lutterons ensemble : tous et toutes dans la rue, partout en France et dans le monde, pour la journée mondiale contre les traités des multinationales !

Pour plus d’information

https://www.globaltradeday.org/

mercredi 1 avril 2015

Fin des quotas laitiers, la libéralisation à l'assaut des paysans


Aujourd'hui c'est la fin. La fin des quotas laitiers qui ont tenté de réguler le marché laitier européen depuis 31 ans.
Je ne suis pas spécialiste et ne m'étendrai donc pas sur ce mécanisme est ses résultats plus o moins bons...
L'évidence est là cependant. L'Europe poursuit sur ce terrain, sa voie vers une libéralisation toujours plus importante. Le marché va devenir la seule règle, au plus grand bénéfice de ... l'industrie laitière bien sûr !
Que vont devenir les petits producteurs qui se laisseront aller à l'agrandissement, à l’endettement pour tenter de rester concurrentiels vis à vis des plus grands ?
Nombre mettront la clé sous la porte...

Bien évidemment je rejoins tout à fait la Confédération Paysanne qui exprime ici sa position.

Pour plus d’information

Retrouvez les propositions de la Conf' dans la plaquette « Des alternatives pour une politique laitière européenne juste et efficiente »


lundi 30 mars 2015

LGV bordelaises : enquête publique défavorable


Deux projets de LGV viennent de recevoir un avis défavorable du commissaire enquêteur.

Le projet porte sur les LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse, deux tronçons totalisant 327 kilomètres, dont un tronc commun de 55 km. Ces deux nouvelles lignes doivent impacter 4.800 hectares, dont 73 de vignes AOC. Leur construction nécessiterait la réalisation de 82 viaducs, 2 tunnels, 5 tranchées ouvertes, 68 ponts, 109 passages à faune.
Rien que ça !

Selon le Journal de l'environnement cet avis défavorable serait motivé par l'insuffisance de financement, la très faible rentabilité des projets, l'insuffisance d'étude de solutions alternatives et l'énorme impact environnemental.

Reste à voir si l'avis du commissaire enquêteur sera pris en compte...
C'est loin d'être gagné !

Source : le journal de l'environnement

dimanche 29 mars 2015

PÉTITION - Roundup : interdisons ce pesticide maintenant !

Une pétition Agir pour l'Environnement



L’Organisation Mondiale de la Santé vient de classer cinq pesticides, dont le célèbre "glyphosate", substance active du Roundup, comme "cancérigène probable pour l’Homme".

Commercialisé par la multinationale Monsanto, le Roundup est un herbicide total. Plus de 80% des organismes génétiquement modifiés sont des plantes résistantes au glyphosate. Glyphosate et OGM sont donc les deux faces d’une même pièce.
La décision de l’OMS n’est pourtant pas une surprise :

  • En effet, les études menées par le professeur Gilles-Eric Séralini ont démontré, dès 2012, les effets génotoxiques du Roundup sur des rats exposés.
  • En 1985, l’Agence de protection de l’environnement des Etats-Unis avait déjà classé le glyphosate comme « cancérigène possible » avant de se dédire, vraisemblablement sous l’effet d’un lobbying intense des géants de l’agrochimie…

Ne doutant de rien, Monsanto commit, en 1998, une publicité présentant le Roundup comme un produit « biodégradable » et « bon pour la Terre »; avant d’être condamné pour publicité mensongère.

  • De fait, le glyphosate est présent dans plus de 750 produits utilisés en agriculture et vendus massivement en jardinerie.
  • Chaque année, la France épand plus de 8000 tonnes de glyphosate, contaminant les eaux de surface et nappes phréatiques.

Jardiniers amateurs et agriculteurs sont les plus exposés et présentent un risque de développer des cancers du sang (lymphome non hodgkinien). Le désherbant phare de Monsanto semble également induire sur des animaux des dommages chromosomiques, des cancers de la peau ou encore des cancers du tube rénal.

Face à ces signaux d’alerte répétés, les ministres de la Santé, de l’Agriculture et de l’Ecologie doivent agir avec rapidité pour limiter l’exposition des agriculteurs, des jardiniers amateurs et des populations riveraines des espaces traités.

Sans attendre d’hypothétiques nouvelles études, le gouvernement doit interdire la commercialisation et l’épandage des pesticides incriminés par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Signez la pétition pour envoyer un message aux ministres de la santé, de l'agriculture et de l'environnement !

http://stop-roundup.agirpourlenvironnement.org/

samedi 21 mars 2015

Demandons le retrait du marché, et notamment des jardineries, des pesticides à base de glyphosate

L'association Générations Futures lance cette pétition :


Le Centre International de recherche sur le Cancer (CIRC) vient de classer comme cancérigène probable le glyphosate, substance active notamment du fameux herbicide RoundUp (désherbant le plus utilisé au monde et associé à la culture des OGM).

Cette classification valide les études menées notamment sur le sujet par l'équipe de GE Séralini.

Générations Futures se félicite de cette classification qui reconnait la dangerosité avérée du glyphosate. Rappelons que le Sri Lanka avait pris des mesures d'interdiction contre une telle molécule. Notre association avait aussi en 2010 lancée des procédures contre plusieurs herbicides à base de glyphosate sur la base d’inquiétudes sanitaires.

4 autres substances actives sont concernées dont les fameux malathion et le diazinon qui ont été également classés cancérogènes "probables chez l'homme".

Si le Règlement 1107/2009 (cf. Annexe II point 3.6.3) s'applique il devrait y avoir des retraits du marché de produits commerciaux contenant cette substances active désormais reconnue officiellement comme cancérigène probable.

Nous demandons une réévaluation immédiate par l'EFSA du glyphosate et un retrait tout aussi immédiat des produits vendus en France à base de cette substances actives (cela concerne ne nombreuses spécialités commerciales dont certaines destinées aux jardiniers amateurs!)

Pour signer cette pétition

http://www.generations-futures.fr/petition/action-demandons-le-retrait-du-glyfosate/

vendredi 20 mars 2015

Samedi 21 Mars, manifestons pour défendre les serres d'Auteuil

J'ai parlé plusieurs fois ici du projet d’agrandissement des installation de Roland Garros qui menace les serres d'Auteuil.

Le comité de soutien des serres d'Auteuil appelle à manifester ce samedi 21 mars 15 heures Avenue Gordon Bennett (Paris 16).


Les dernières péripéties:

  • au début du mois, Manuel Valls demande à la ministre de l'Ecologie d'accorder sans tarder son feu vert aux permis de construire de la FFT (Fédération Française de Tennis), en particulier sur le Jardin botanique des Serres d'Auteuil.
  • le 10 mars, réunion de la Commission supérieure des sites boycottée par la FFT et la mairie de Paris sur le conseil de Manuel Valls. La Commision demande cependant, au nom de la continuité de l'Etat, que la FFT respecte les réserves émises lors de la précédente réunion du 15 décembre 2011, notamment l'exclusion de la concession (de la mairie de Paris à la FFT) des bâtiments classés de l'Orangerie et du Fleuriste.
  • lundi dernier, Anne Hidalgo, maire de Paris, écrit au président de la République au sujet des modalités de la candidature (éventuelle) de Paris aux JO 2024, et lui demande d'accorder sans attendre les permis de construire d'extension de Roland-Garros.
  • enfin ce 18 mars, il s'est produit un renversement d'alliance au Conseil de Paris à l'initiative du groupe écologiste, Yves Contassot ayant obtenu un vote à l'unanimité (PS, EELV, UMP, UDI etc) d'un voeu appelant notamment à une étude approfondie du projet alternatif de couverture de l'autoroute A13 porté par les associations.

DANS CE CONTEXTE, IL FAUT MAINTENANT QUE LES RESPONSABLES PRENNENT EN COMPTE LA MOBILISATION DES CITOYENS

LA PETITION VA DEPASSER 63 000 SIGNATAIRES CAR LES CITOYENS ONT COMPRIS QU'IL S'AGIT D'UN ENJEU A LA FOIS LOCAL, NATIONAL ET MONDIAL

EN PARTICULIER LES QUELQUE 20 000 HABITANTS DE PARIS ET DE LA REGION PARISIENNE AYANT SIGNE LA PETITION DOIVENT SE MOBILISER EN MASSE SAMEDI EN FAVEUR DE LA DEFENSE DES SERRES D'AUTEUIL

APRES LES ZAD (Zones A Défendre) VOICI LE JAD (Jardin A Défendre) !

- page 1 de 110