centpourcentnaturel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 16 décembre 2017

Notre Dame des Landes, la mobilisation ne faiblit pas. Rendez-vous le 10 février 2018 sur la ZAD !

Les média ont largement relayé l'actualité récente du projet d'aéroport à Notre Dame des Landes.
Il est incontestable que le rapport remis par les trois médiateurs confirme nombre d'arguments des opposants.
Le Premier Ministre annonçait lui même qu'faut maintenant décider entre deux options : construire un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes ou aménager l'aéroport actuel.

Alors que le gouvernement devait trancher avant Noël c'est maintenant en janvier qu'il devrait décider.
La raison l'emportera-t-elle contre les lobbies politique et BTP ?
Rien n'est sûr. Je ne parierais sur aucune des deux options même si j'espère l'abandon du projet.

Sur la ZAD on reste aussi très prudent.
Une fête sera bien sûr organisée en cas d'abandon. L'opposition ne faiblit pas, bien au contraire.
Un rassemblement aura lieu le 10 février 2018.
Le mouvement anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes a pris acte du rapport des médiateurs et attend la décision du gouvernement. Quelle que soit cette décision, l'ensemble du mouvement appelle à une mobilisation sur la zad, le samedi 10 février, date de l'échéance de la Déclaration d'Utilité Publique (DUP).



vendredi 1 décembre 2017

Green Friday-cent pour cent naturel-Les graines paysannes

Green_Friday__3_.png

Aujourd'hui j'entre dans la résistance!! J'achète des graines paysannes.... et je fais mon potager façon permaculture, bien sûr !

J'ai le souvenir de mon papa qui faisait sécher ses graines de tomates et de courges sur des feuilles de papier essuie tout à la maison, nous avions des cageots de légumes et quelques fruits provenant de son jardin toutes les semaines. j'ai le souvenir de ces merveilleuses tomates de leur pulpe charnue et de leur goût sans pareil. Puis un jour cela n'a plus été possible, les légumes se sont mis a ne plus donner assez de graines et le peu ne produisaient plus rien. J'ai vécu dans le silence la montée en puissance des semences Frankenstein.

Qui dirige la nourriture, dirige le monde

Je crois que les grandes multinationales semencières que nous connaissons malheureusement que trop bien, l'on bien compris. Ils ont réussi à imposer sur le marché des graines hybrides qui nécessitent un apport constant d'engrais de synthèses et de biocides, polluent notre terre et ne sont pas reproductible. Les espèces locales quant à elles disparaissent au profit des ces semences Frankenstein. Nous y perdons notre héritage. Nous polluons notre corps. Nous y perdons nos valeurs et notre santé

Mais nous pouvons changer la donne en choisissant de cultiver notre propre potager en y semant des semences paysannes.

Pierre Rabhi a dit : Cultiver son jardin est un acte politique de légitime résistance

Je vous propose donc de diriger le monde vos assiettes. Après tout cela n'est qu'une construction humaine, ce que nous vivons, nous l'avons construit, le jour ou il n'y aura plus d'intérêt financier les hommes arrêterons peut être de faire pousser de la merde. Si nous arrêtons d'acheter de la merde peut être que plus personne n'en vendra. Je fais de l'économie de comptoir..... je vous l 'accorde....Mais imaginons 30 secondes que cela puisse être vraiment si simple. Naïf ou pas, cela fait combien d'année que les premiers reportages dénonçant les multinationales semencières ont vu le jour, alors certes ils nous prennent toujours autant pour des être stupides...Mais combien d'initiatives citoyennes ont aussi vu le jour? Peut être de trop petites gouttes pour certains, peut être trop lentes, mais elles ont le bon goût d'être là. Choisir de faire son potager et d'y planter des graines reproductible c'est une petite goutte certes, mais c'est également un acte fort et porteur d'espoir.

On ne peux pas aborder la question des graines paysannes sans parler de la permaculture. La permaculture est un sujet très dense et au premier abord complexe. Plus qu'une manière de jardiner, c'est un véritable état d'esprit. Le mot qui pourrait résumer la philosophie de la PERMA , c'est interdépendance. En effet tout repose sur la prise de conscience que chaque élément du monde a une influence sur les autres. en agissant sur un élément cela entraîne la modification en cascade de tout les autres. Agir sans avoir cela en tête, entraîne des catastrophes que nous connaissons que trop bien. appauvrissement des sols, disparitions des oiseaux, des abeilles etc...Entreprendre une démarche PERMA c'est renouer le contact avec les éléments, prendre conscience de notre impact sur le monde qui nous entoure et ainsi devenir un citoyen plus réfléchit.

Sepp Holzen a prouver qu'il était possible de cultiver son potager en permaculture dans une jardinière sur son balcon de 6m². Six petits m² pour planter les graines de la vie ma foi ! pourquoi pas !

Comment se fournir en graines paysannes et comment en savoir plus sur la permaculture ?

Voici une liste des sites qui vendent ce type de semence:

http://www.biaugerme.com/
https://kokopelli-semences.fr/
https://www.fermedesaintemarthe.com/
https://www.germinance.com/index.php

Pour des infos sur les graines paysannes :

http://www.semencespaysannes.org/
http://www.semeur.fr/wiki/index.php?title=Accueil

Je vous invite également à aller voir ce que dit le Réseau des semences paysannes sur la soit disant fabuleuse prise de conscience de carrefour
http://semencespaysannes.org/le_marche_interdit_nouveau_marche_de_dupes_115-actu_406.php

Et si vous voulez vous former à la permaculture les vidéos de Damien Dekarz (chaîne youtube permaculture agroécologie etc...) sont top.

lundi 27 novembre 2017

Europe, scandaleuse décision de renouveler l'autorisation du glyphosate

Aujourd'hui les 28 États membres de l'Union Européenne ont finalement décidé de pour renouveler l'autorisation du pesticide glyphosate pour 5 années supplémentaires.
Alors que le Parlement européen demandait une sortie de ce pesticide classé cancérigène probable par le Centre international de recherches contre le cancer (CIRC), une branche de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 18 pays membres ont voté pour l'autorisation pour cinq ans. La Bulgarie, l'Allemagne, la République tchèque, le Danemark, l'Estonie, l'Irlande, l'Espagne, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, la Finlande, la Suède et le Royaume-Uni ont voté pour l'autorisation. La Belgique, la Grèce, la France, la Croatie, l'Italie, Chypre, le Luxembourg, Malte et l'Autriche ont voté contre, et le Portugal s'est abstenu.

Les lobby ont gagné cette manche importante, Monsanto doit se frotter les mains.
Encore une fois l'argent prime sur la santé des populations et, en premier lieu des agriculteurs.

La France pourra-t-elle interdire ce pesticide sur notre territoire ?


dimanche 26 novembre 2017

Pas d'hydrocarbures dans nos aliments !


L'association Foodwatch a révélé il y a deux ans que des huiles minérales dérivées d’hydrocarbures migrent des emballages vers nos aliments.
Elle avait testé 120 produits alimentaires en Europe. Verdict inquiétant : 60% des aliments achetés en France testés étaient contaminés par les « MOAH », la catégorie la plus dangereuse de ces huiles minérales.
Les MOAH sont reconnues potentiellement cancérigènes, mutagènes, et perturbateurs endocriniens.

Il y a un an, suite à la campagne de foodwatch, six enseignes de la grande distribution – E.Leclerc, Lidl, Carrefour, Intermarché, Casino et Système U – s’étaient engagés à respecter des seuils clairs dans les aliments : pas de quantité détectable de MOAH et une teneur maximale de MOSH de 2mg/kg.

Pour aller plus loin, Foodwatch a lancé une pétition demandant au gouvernement français de fixer des limites strictes à la présence d’huiles minérales dans les aliments, et de rendre obligatoire l’utilisation de barrières qui protègent les aliments.
Plus de 124 000 personnes l'on signé, et vous ?

Passez à l'action et signez maintenant !
https://www.foodwatch.org/fr/s-informer/topics/emballages-toxiques/petition-europeenne/

Pour plus d’information

Allez sur le site de l'association Foodwatch : https://www.foodwatch.org/fr/accueil/

samedi 25 novembre 2017

Bande dessinée - Les nanoparticules nous envahissent

Voici une excellente bande dessinée pédagogique sur les nanos, dessinée par Géraldine Grammon, proposée par l’Association de Veille et d’Information Civique sur les Enjeux des Nanosciences et des Nanotechnologies (Avicenn).


Pour plus d’information

Visitez le site Veille Nanos.

vendredi 24 novembre 2017

Green Friday-cent pour cent naturel- J’achète un produit, qu'elles questions se poser?

Green_Friday__2_.png Je suis un consommateur responsable, donc oui je me pose des questions face à mon rayon de supermarché.

1/ En ai-je vraiment besoin? (comme ça si vous répondez non pas besoin de passer aux questions suivantes, c'est vite vu et ça va vous faire faire des économies. Ne me remerciez pas, c'est avec plaisir.
2/Est il biodégradable?
3/Est il recyclable?
4/Quel est sa durée de vie?
5/Serais je capable de le réparer?
6/Ai-je confiance en le mangeant? ou en le mettant sur ma peau?

Si vous avez répondu non à pas mal de ces questions, voici la derniére et non des moindres question à vous poser :

7/ Existe t-il une alternative, plus saine, plus bio, plus zéro déchet et qui me fera répondre oui à mes questions?

Black Friday : journée noire pour la planète

Alors qu'il faudrait 3 planètes pour que tous les habitants du globe vivent de manière durable comme nous en France, le Black Friday pousse les consommateurs du monde entier à consommer encore et encore.
C'est une journée noire pour la planète.

Avant de profiter de ce que l'on veut nous faire passer pour une bonne affaire, suivons les conseils de Bérengère dans son billet hebdomadaire "Green Friday" de cette semaine à lire ici.

Des questions complémentaires à celles de Bérengère sont posées par la méthode BISOU. L'ensemble à pour but de pour vérifier que l'achat qui nous tente est vraiment nécessaire et raisonnable.

La méthode BISOU proposée par Marie et Herveline ans leur livre "J'arrête de surconsommer", c'est très simple : avant chaque achat, détaillez chaque lettre du mot "BISOU" et demandez-vous :

  • B comme Besoin. A quel besoin cet achat correspond-il ?
  • I comme Immédiat. Dois-je l'acheter immédiatement ?
  • S comme Semblable. N'ai-je pas déjà quelque chose de semblable ?
  • O comme Origine. Quelle est l'origine de ce produit ?
  • U comme Utile. Cet objet me sera-t-il vraiment utile ?

jeudi 23 novembre 2017

Bure, la campagne revit grâce à la lutte et les arbres accueillent les résistants

Bure, petite ville dans la Meuse choie par l'Andra pour y implanter une poubelle nucléaire à 500 mètres sous terre.
J'en ai parlé ici maintes fois sur ce blog. J'y suis allé plusieurs fois. 2 séjours à la maison de la résistance (BZL) et aussi pour manifester.
La dernière fois c'était au 15 Août de cette année 2017. Si j'avais annoncé la manifestation, il est vrai que je n'ai pas eu le cœur à écrire au retour.
La violence policière y avait dépassé tout ce que j'avais vu jusqu'alors. Ce fut pire que le 18 février de cette année ou la manifestation s'était terminée en dénombrant plusieurs blessés (voir ici). Un manifestant, Robin, a eu le pied déchiqueté par une des nombreuses grenades lancées contre nous manifestants, par les gendarmes ou autres forces policières.

Depuis, la lutte continue de s'amplifier et de s'organiser. Et pas dans la violence.
Reporterre vient de publier un magnifique reportage en deux articles :

Quel plaisir d'apprendre que peu à peu des opposants s'installent durablement, contribuant à faire revivre les villages qui se désertifient.
Les champs se cultivent, un four à pain est en construction, d'autres projets de vie, la vraie, sont dans les esprits et se concrétisent peu à peu.

Depuis ma visite le 18 février, le bois Lejuc reçoit de plus en plus d’occupants et de cabanes. Comme à Notre Dame des landes, c'est une ZAD qui s'étoffe ici.
La lecture du reportage de Reporterre (qui a deux correspondants sur place) est de nature à redonner le moral et confiance en l'homme.
Qu'il est bon de savoir que des projets à taille humaine se montent là bas et que, même si tout n'est pas rose, loin de là, l'entraide la solidarité et la convivialité montrent un des chemins vers un monde meilleur.

Voici deux des cabanes du bois Lejuc lors de ma venue le 18 février.


Actuellement une cabane de 30m2 se construit dans les arbres ! Lisez le reportage sur le site Reporterre !

mercredi 22 novembre 2017

Lisons et soutenons Reporterre

Reporterre, vous connaissez ?
Reporterre, le quotidien en ligne consacré à l'environnement. Il a été créé par Hervé Kempf qui expliquedans l'hebdo Politis n° 1477 quelle en est la ligne rédactionnelle :

La ligne rédactionnelle de Reporterre est clairement affichée : nous considérons que la dégradation rapide de l’écologie planétaire est le problème politique de ce début du XXIe siècle. Je dis bien « le » problème politique, parce qu’il n’y en a pas aujourd’hui d’aussi lourd de conséquences. Comment l’humanité, qui n’a jamais été si nombreuse ni si puissante, et qui forme aujourd’hui, pour la première fois depuis l’émergence d’homo sapiens sapiens, il y a environ 70 000 ans, une culture commune, va-t-elle enrayer cette destruction de son milieu de vie, qui la conduit au désordre, à la guerre, à la famine et au chaos ? Voilà ce qui nous intéresse, ce qui nous guide, et à partir de quoi nous racontons, avec nos trop faibles moyens, ce que nous voyons, sentons, comprenons, entendons de ce monde bruissant, fascinant, admirable et inquiétant.

Lors de notre passage au salon Marjolaine il y a quelques jours, nous avons parlé avec un jeune qui travaille chez Reporterre. M'ayant demandé si je venais régulièrement sur le site, j'étais gêné d'vouer que je n'était pas un lecteur assidu. Et pourtant, j'ai souvent lu cet excellent médium libre et l'ai même soutenu lorsque'il était en difficulté financière (ha il ne l'est plus tu crois Gilles ?).
L'échange avec ce jeune fut émouvant tant son engagement, son implication, sa motivation sont manifestement très forts.
Du coup je me suis remis à consulter régulièrement cet excellent site et je le soutiens par mes recherches avec le moteur de recherche Lilo qui lui a déjà reversé plus de 3400 €.

Alors, vous aussi, allez-vous aimer Reporterre ?

Reporterre_logo.png

vendredi 17 novembre 2017

Green Friday - 100% naturel - Dire stop à la télévision -

Green_Friday.png
Je vous propose aujourd'hui de remettre votre télévision dans son carton. Chez nous cela fait un an que nous avons dis stop à l'écran et nous en tirons de nombreux bénéfices et nous évitons bons nombres d'inconvénients.

Pourquoi:

La télévision fait partie des appareils nuisible à notre santé:
Elle dégage des ondes électromagnétiques et nous absorbons toxines et radiations a chaque fois que nous l'utilisons

La télévision fait partie des appareils nuisibles à notre intelligence :
Chute de la créativité, de la communication. Les programmes sont de moins en moins intéressants. Les informations sont déprimantes et le matraquage publicitaire indécent. Dire stop à l'écran c'est en finir avec la manipulation mentale des médias. Vos enfants vous remercierons (peut être pas de suite je vous l'accorde... )

La télévision fait partie des appareil nuisible a notre porte monnaie:
Dire non c'est un gain pour nos finances. Pas d'abonnement et baisse de la consommation électrique.

Les alternatives

  • les sorties dans la nature
  • le théatre
  • le ciné
  • faire du sport
  • jardiner
  • les jeux de société
  • la lecture (oui les livres existent encore et ils n'attendent que vous pour vous faire rêver)
  • dessiner
  • écrire

Vous allez me dire mais pour les enfants, comment je fais?? Je vous répondrais c'est justement pour eux qu'il faut le faire! Chez moi le choc à duré 15 jours et ils se sont fait à l'idée. Nous allons souvent au ciné, nous sortons beaucoup et ils jouent tous les 2 et sont devenus très créatifs. Mon aîné dyslexique lis même des BD avec plaisir. C'est que du bonheur. Je vous invite vraiment à y réfléchir ou carrément sauter le pas vous ne serez pas déçu.

mercredi 15 novembre 2017

Propositions de mesures pour préserver notre planète

Pour faire écho à l'article de Gilles, je souhaiterai mettre en avant des propositions pour faire avancer les choses à notre niveau.
Car oui je suis une éternelle optimiste et je crois aux initiatives citoyennes. je crois qu'individuellement nous pouvons faire changer les choses.

Je crois que le bas de la société un jour pourras faire changer le haut de la société.

Voici donc mes propositions:

-Devenir un citoyen responsable face à son caddie de courses (privilégiez les circuits courts, la qualité à la quantité, dire non! je n'ai plus envie de manger de la M**** je veux
savoir ce qu'il y a dans mon assiette)
-réduire le gaspillage alimentaire
-réduire sa consommation de viande
-Sensibiliser ses enfants, à la nature, le respect de la biodiversité, le tri sélectif etc...Ce sont les citoyens de demain, faisons en sorte qu'ils s'en tire mieux que nous
-Réfléchir à une transition personnelle au zéro déchet
-Adopter une démarche permaculturelle
-Arrêter la médicamentation pour rien et dire non au lobby pharmaceutique qui détruit plus qu'il ne soigne. Il existe de nombreuses alternatives efficaces pour certaines
problématiques et qui permettent de réduire la consommation de médicaments.

Voilà mes propositions. Elles ouvrent le questionnement je trouve. ça me tente bien de vous proposer un petit rendez vous régulier qui proposerai à chaque fois une action
dans l'esprit des propositions ci -dessus. Pour changer le monde à notre niveau.

Le Green Friday. Chaque semaine le vendredi sur 100% naturel, une réflexion, une action ou une astuce verte et engagée qui fait du bien à notre monde.

mardi 14 novembre 2017

Urgence climatique : on entre dans le dur !

Alors que 15 000 scientifiques lancent un cri d'alarme pour sauver la planète du péril climatique :


Alors que Macron se rendra à la conférence annuelle de l'ONU sur le climat (COP23), mercredi 15 novembre à Bonn, ATTAC, de son côté publie un dossier très pertinent : Urgence climatique : on entre dans le dur !


Peut-on vraiment espérer qu'un jour les états soient poursuivis pour crime climatique ?
Peut-on espérer que l'oligarchie abandonne sa ligne de conduite climaticide, capitaliste, productiviste ?
J'aimerais y croire...


Guignols climaticides, liberticides...

lundi 13 novembre 2017

L'aveugle

Sans_titre__4_.png

C'est l'histoire d'un homme qui n 'écoute plus, totalement déconnecté de son milieu, il avance chaque jour en aveugle.
Il se sent fort et puissant, car il à maîtriser tant de choses.

"J'ai conquis le ciel, les océans, l'espace. J'ai maîtrisé les éléments. J'ai érigé et construits tant de monuments, de routes, de palais. J'ai parqué les animaux, comme les autres
hommes.

Je suis un guerrier. Je me bat au nom de ma religion ou de mes convictions.

J'ai découvert tant de nouveaux mondes, J'ai asservi leur habitants, leurs richesses sont devenues les miennes.

J'étais chasseur cueilleur , je suis devenu financier.

J'ai fais tant de choses...Mais j'erre de jour en jour à la recherche de ma vie. J'ai perdu le contrôle.

Je pense tout savoir, mais je ne sais rien.

Je ne sais plus qui je suis. Je ne sais plus d'où je viens. Je sais pas ou je dois aller.

J'ai oublié le nom de mon père."

L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins

Ce samedi 11 Novembre le salon Marjolaine organisait une projection du film « L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins ».


Cet excellent documentaire de Marie-Ange POYET expose la situation dramatique des malades souffrant de Myofasciite à Macrophages.
Maladie fortement invalidante, la Myofasciite à Macrophages se déclare chez certaines personnes qui ont reçu une injection de vaccin contenant de l'aluminium comme adjuvant.
Ce lien de cause à effet est scientifiquement établi par le Pr Romain GHERARDI, chef du service de pathologies neuromusculaires à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil qui participait à une séance de questions/réponses à l'issue de la projection.
Didier LAMBERT, président de l’association « Entraide aux Malades de la Myofasciite à Macrophages » (E3M) participait aussi au débat.


L'aluminium contenu dans les vaccins est toxique. Il provoque des maladies graves. ce film donne pour la première fois la parole aux victimes, à des scientifiques, des journalistes, des politiques et une historienne.

Le sujet est édifiant. Les vaccins sont testés sans que leur(s) adjuvant(s) soi(en)t pris en compte.
L'impact de l'aluminium comme adjuvant n'a pas été étudié. C'est aberrant !
Certains vaccins existaient sans adjuvant ou avec un adjuvant autre que l'aluminiums. Les laboratoires les ont remplacés par des vaccins avec sels d'aluminium dans le but d'augmenter leurs profits.
Faire de l'argent au détriment de notre santé, voila la ligne de conduite de ces laboratoires !

Alors que la France est en passe d'imposer l'injection de 11 vaccins à nos enfants, il est important de savoir que les combinaisons de plusieurs vaccins ne sont pas évaluées !

Dès lors, il est primordial que nous demandions :

  • des études sérieuses (notamment épidémiologiques) sur l'utilisation de aluminium comme adjuvant,
  • l'interdiction de l'aluminium dans les vaccins au titre du principe de précaution,
  • la liberté vaccinale. Il est inadmissible d'imposer 11 vaccins.

Pour voir le film en streaming (3 €) : https://vimeo.com/ondemand/vaccinssansaluminium


Pour plus d’information

Le site du film : https://www.vaccinssansaluminium.org/
Site de l'association E3M : http://www.asso-e3m.fr
Lisez les articles du journal Le Parisien :

Pour agir

Manifestons le 25 Novembre 2017 à 14h aux Invalides


dimanche 12 novembre 2017

Stop à l'huile de palme dans nos carburants !


Toutes les 30 secondes, c'est l'équivalent d'un terrain de football de forêt tropicale qui disparaît en Indonésie. La cause principale : l'huile de palme. Le débouché : les agrocarburants pour faire le plein dans nos voitures.

NOUS AVONS UNE OPPORTUNITÉ UNIQUE DE METTRE FIN À CE SCANDALE !

Dans les mois qui viennent, l'Europe doit trancher sur le sort de l'huile de palme comme " biocarburant ". Et la voix de la France pourrait être décisive.
Pour peser, vous pouvez signer la pétition lancée par l'organisation "Les amis de la terre".


Partout en France, de Dijon à Martigues en passant par la Savoie et le Val de Bièvre, les stations-services des principales grandes surfaces ont été investies par plus d'une centaine d'activistes et de citoyen-ne-s. À Angers, l'un des directeurs s'est même engagé par écrit à vouloir cesser de vendre de l'huile de palme.

LA PRESSION MONTE SUR LES DISTRIBUTEURS DE CARBURANTS

Plus nous serons nombreux à dire stop à l'huile de palme dans nos carburants, plus nous rendrons visible ce scandale, plus nous aurons de chance que le gouvernement écoute les citoyen-ne-s plutôt que les lobbies.

Bien évidemment l'autre moyen d'agir est ne ne pas consommer de super 95-E10 qui contient de l'éthanol.

Pour plus d’information

Lisez le rapport des Amis de la terre : http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/dossier_de_presse_palme_web.pdf

mercredi 8 novembre 2017

Cuivre, cobalt, zinc, mine d'or pour Glencore, désastre pour la planète

Si vous ne l'avez pas regardé, je vous engage à voir le replay de l'émission Cash investigation qui a été diffusée ce mardi 7 novembre : « Paradise Papers » : au cœur d'un scandale mondial.
Etre autres sujets intéressants, celui sur la société Glencore, spécialisée dans l'exploitation minière mérite l'attention.
La société surfe sur les nouvelles technologies, la voiture électrique en investissant notamment sur les mines de cuivre et de cobalt les plus productives de la planète.
Les images sont édifiantes tant les mines sont gigantesques.


Outre le scandaleux aspect financier, les impacts écologiques sont énormes. Incalculables. Inacceptables
Si le reportage a avant tout vocation à dénoncer l'aspect économique, au passage bien que rapidement traité, l'aspect écologique interpelle.

Pour plus d’information

Replay dispo 30J sur le site internet France 2 : https://www.france.tv/france-2/cash...

mardi 7 novembre 2017

Zéro déchet sur la plage, on en est loin !

Que ce soit sur les plages de l’Île d'Oléron ou du sud Vendée, il y a fort à faire pour atteindre le zéro déchet.
C'est même actuellement impossible tant l'océan recèle de plastique !
Je site ces endroits car je les connais. Je sais bien que c'est partout pareil.
Jamais mon épouse et moi ne nous baladons sur une plage sans nous pencher encore et encore pour ramasser petits ou gros morceaux de plastique.
La plus grande partie de ces déchets, ici, provient des activités de pêche et d'élevage des moules et des huîtres.

Que l'on ne s'y trompe pas, notre motivation principale n'est pas en faveur des humains mais des oiseaux et des animaux marins.

Les oiseaux ingèrent le plastique en grande quantité. Ils en meurent.



Ou bien ils se prennent dans les filets de pêche !


C'est sans fin, que l'on ait un sac petit ou grand, il sera rempli.

Une fois le plein réalisé, le sac et le cœur lourds, il nous tarde de déposer l'immonde chargement dans une poubelle.
Mais là c'est une autre histoire. A Oléron, sur la plage de Grandvillage, seule l'entrée principale est équipée de grands bacs. Pas un seul sac poubelle sur toute la longueur de cette longue plage.
Il nous faut donc revenir à la case départ pour nous libérer de l'immonde récolte.

En sud Vendée, la ville de la Faute sur mer, elle, a installé des bacs spécialisés pour recevoir les déchets de la plage. On en trouve à chaque accès. Bravo !


Ces collecteurs de déchets, outre qu'ils nous permettent de nous décharger de ce lourd fardeau, au propre (pardon, au sale !) comme au figuré, nous rassurent aussi un peu en constatant que d'autres que nous aussi ramassent les déchets venant de l'océan. J'insiste, c'est une activité sans fin. Si nous revenons le lendemain nous en retrouvons.Nous faisons donc notre part de colibri. Mais comme nous aimerions nous sentir moins seuls...

Les clés de l'alimentation anti-cancer


Auteurs : Sophie Bartczak - Jean-Christophe CHARRIE - Maryse Groussard
Editeur : Terre vivante
Collection : Conseils d'expert
ISBN : 978-2-36098-257-8

Il y a six ans, Maryse apprenait la présence de cellules cancéreuses nécessitant l'ablation d'un sein. Ayant auparavant failli mourir sur la table d'opération à deux reprise, étant allergique aux produits anesthésiants, elle refuse l'opération. Les médecins lui prédisent alors une espérance de vie de seulement quelques mois, jusqu'à Noël…
Le médecin de Maryse, le docteur Jean-Christophe Charrié accepte de l'accompagner dans sa lutte contre le cancer. Il a derrière lui 20 ans de pratique médicale généraliste et pratique l'endobiogénie, une nouvelle technique riche de succès thérapeutiques.
Maryse entame alors un long traitement à base de plantes et surtout un régime alimentaire anti-cancer.
Ce régime strict banni certains aliments que nous consommons couramment. Sa mise en pratique n'est pas chose facile. Maryse change progressivement ses habitudes alimentaires et concocte ses propres recettes. Elle nous en présente 175 qui respectent les indications de son médecin.

Ce livre est issu d'une belle collaboration entre Maryse, son médecin le docteur Charrié et Sophie Bartczak, journaliste spécialisée en santé. Le docteur Jean-Christophe Charrié nous y expose tout d'abord les principes de l'alimentation anti-cancer. Anti-cancer mais pas seulement. En effet un des objectifs de ce régime étant d'éviter et de réduire les états inflammatoires, il bénéficie aussi aux patients atteints de maladies inflammatoires invalidantes comme les maladies auto-immunes, les pathologies rhumatismales, la maladie l'Alzheimer, la sclérose en plaques etc…
Le régime proposé a notamment pour but d'affamer les cellules cancéreuses, de protéger le pancréas en évitant les états inflammatoires et d'éviter la stimulation hormonale. Pour ce faire certains aliments sont interdits : sucres, laitages, viande d'animaux à quatre pattes tandis que d'autres aliments sont conseillés tels les légumes. Le docteur Charrié nous explique les raisons médicales de ce régime et nous montre comment certains aliments (ceux qui sont interdits) favorisent la maladie.

Au-delà de proscrire et de conseiller certains aliments, le médecin nous livre nombre de conseils pour choisir des aliments de qualité. Bio bien sûr mais aussi sur la manière dont ils ont été produits. Pour la farine par exemple, privilégier l'épeautre et bien les variétés anciennes de blé. Préférer les farines moulues sur meule de pierre.
Maryse quant à elle nous fait partager des truc et astuces pour changer notre régime alimentaire, faire ses courses, choisir ses produits et surtout les cuisiner. Les deux tiers de cet ouvrage de 300 pages forment un bien beau livre de cuisine. Des recettes pour la plupart faciles à exécuter. Quelques-unes sont indiquées comme étant d'un niveau de difficulté moyen ou élevé. Les belles et abondantes photographies qui embellissent des pages ouvrent l'appétit ! Les images côtoient de nombreux petits encarts offrant de précieuses informations sur certains ingrédients des recettes et des conseils pour bien les choisir. Les plantes ont un rôle primordial dans l'endobiogénie. Une liste exhaustive figure en annexe du livre où le docteur Charrié indique pour chacune si elle est autorisée ou interdite dans un régime anti-cancer. Il nous offre aussi quelques recettes de tisanes aux vertus thérapeutiques.

Maryse ne devrait pas passer Noël 2011. Elle a pourtant vu six Noël depuis que des cellules cancéreuses lui ont été découvertes. La pratique médicale et alimentaire qu'elle a choisie est un succès pour Maryse. Le docteur Charrié explique qu'il accompagne ainsi ses patients de manière individualisée. Evidemment l'ouvrage que tous deux nous présentent se cantonne à des indications générales qui feront déjà beaucoup aux personnes atteintes de ces graves maladies.
Je trouve quant à moi que de très nombreux conseils seront bénéfiques aux personnes en bonne santé et évidemment aussi aux malades qui s'ignorent… Et les savoureuses recettes de Maryse régaleront chacun d'entre nous !
Comme à son habitude, Terre vivante a su réussir un beau livre agréable à lire et à regarder. Et ce n'est pas si évident sur un sujet qui touche si gravement tant d'entre nous.

Pour plus d’information

Consultez le sommaire
Feuilletez quelques pages

dimanche 5 novembre 2017

Zéro déchet....Dans la salle de bain

Bonjour à tous,

Je suis très heureuse d’écrire cet article pour le blog de Gilles. Ce sera « La touche de féminité ». Je me suis dit qu'il serait à propos de parler de la salle bain et de ses déchets. Quand on connait la quantité de déchet qu’une femme produit avec ses petits désagréments mensuels (environ 240 tampons par an et par femmes) cela vaut le coup de se pencher sur la question. La salle de bain est bel et bien un gouffre à déchets, Nous avons tous vu la photo de Justin Hofman, ce petit hippocampe tenant dans sa queue un coton tige, nous rappelant à quel point l'être humain est un dangereux pollueur. Nos brosses à dents, 3 à 4 brosses à dents par personnes et par an et je ne parle pas des cotons démaquillants, non... je n'en parle pas....

Que trouve t on dans une salle de bain ?
Gel douche, shampoing, cotons tiges, protections hygiéniques (tampons, serviettes), cotons démaquillants, rasoirs, papier toilette……..la poubelle déborde !!

Il y a pourtant des alternatives zéro déchets à la plupart de ces produits.

Je vous ai préparé un tableau (PDF ci-dessous) avec mes propositions d'alternatives et des liens vers les sites ou vous pourrez trouver les produits proposés : A vous de choisir, de tester et de vous approprier d’autres manières de vivre, plus bio, plus respectueuse de notre environnement et zéro déchets.

alternatives_salle_de_bain.pdf

La liste n’est pas exhaustive.Selon vos besoins, il y a d’autres produits que vous utilisez certainement et pour lesquels une alternative zéro déchet existe. Il est vrai que je ne suis pas une grande consommatrice de crème pour le visage et pour le corps, je ne me suis donc pas vraiment penchée sur la question. N’hésitez pas à me faire part de vos trouvailles et de vos recettes cosmétiques.

samedi 4 novembre 2017

Géostorm, on ne peut pas tout controler


Nous sommes quelques années dans le futur, les Etats-Unis ont traité le problème climatique par la technologie. Une station spatiale pilote un gigantesque réseau de satellites qui régulent le climat mondial. Et comme les américains, concepteurs du système sont humanistes, ils associent la communauté internationale à son fonctionnement et ils vont lui en confier la responsabilité du commandement. Tout va bien pour les sauveurs de la planète jusqu'au jour où la machine se détraque et provoque une catastrophe climatique en chaîne. Jake Lawson, le papa du joujou technologique, fâché avec son jeune frère qui avait pris du galon dans le commandement du système avait tout lâché mais se laisse convaincre par son frère de reprendre du service et de retourner dans la station spatiale pour identifier et résoudre le dysfonctionnement qui menace de provoquer un géostorm, gigantesque tempête mondiale.

Mais voilà, il ne s'agit pas d'un incident technique mais d'une manœuvre délibérée qui doit faire tomber le président des USA, rien que ça. Ce même président est la clé qui seule peut désactiver le système. Qu'à cela ne tiennent, le frère de Jake et sa copine, bien placée dans la garde du président embarquent ce dernier pour le convaincre de sauver le monde en désactivant le bazar. Pendant ce temps le frangin, cador de la technologie spatiale, se démène là-haut dans la station spatiale pour faire évacuer tout le monde et rester seul afin de relancer le machin une fois qu'il aura été désactivé.

En bas, sur la Terre les catastrophes climatiques s’enchaînent et le décompte avant la géotempête s'égrène inexorablement. Là-haut ça pète et fracasse dans tous les coins. Le président désactive, Jake réactive, nous on n'y comprend rien mais c'est pas nous les cadors de la techno spatiale alors c'est normal. Jake Lawson et la responsable de la station qui était restée en douce pour lui prêter main forte utilisent un satellite comme canot de sauvetage et arrivent à s'extraire de la big cata dans la station transformée en un vrai feu d'artifice spatial. Revenus sur terre notre héro se raccommode avec son frère, il retrouve sa mimi petite fille qui se rongeait d'inquiétude pour son Papa sauveur du monde.

Bon voilà, les catastrophes climatiques se sont arrêtées, le géostorm n'a pas eu lieu, le président l'est resté et bien sûr. Jake Lawson et ses compatriotes ont reconstruit la station et son réseau de satellites pour à nouveau sauver la planète de la catastrophe climatique. Et comme les américains sont humanistes ils vont en confier le commandement à la communauté internationale.

Et le spectateur dans tout ça ? Au mieux il aura passé un bon moment emporté par ce film d'action à effets spéciaux en 3D et son Dolby Atmos. Peut-être y aura-t-il pris plaisir. Au pire il se dira que la réponse au changement climatique passera peut-être par encore plus de technologie qui dispensera de changer le mode de fonctionnement de la société mondialisée. Dans tous les cas il aura été dispensé de penser pendant 109 minutes.
On ne peut pas tout contrôler, sommes toutes le titre, lui, n'est pas mal...
Désolant.

- page 1 de 118