Quelle est l’autonomie d’un vélo électrique ?

Le vélo électrique procure les plaisirs de la randonnée avec moins de fatigue en bonus. Connaître l’autonomie d’un vélo électrique permet de choisir le trajet à parcourir. Les quelques lignes qui suivent vous en expliquent les détails.

De dimensions identiques à celles d’un vélo traditionnel, la version électrique occupe peu de place pour le rangement. Il s’en distingue par le moteur électrique qui exempte le cycliste des efforts physiques. Ainsi, il permet de parcourir des distances assez longues sans avoir à trop se fatiguer. Le moteur tourne uniquement grâce à l’énergie de la batterie.

Fonctionnement du vélo électrique

Le vélo électrique est une bicyclette sur laquelle une batterie et un moteur ont été ajoutés. Quand le moteur est mis en marche, il induit le mouvement de la roue. Il fait avancer le véhicule sans que le cycliste ne pédale. L’autonomie d’un vélo électriquedétermine la durée de la mise en marche.Les modèles de vélo à assistance offrent la possibilité de combiner le pédalage et la puissance du moteur. Le niveau d’assistance choisi est inversement proportionnel à l’intensité de l’effort physique du cycliste.

Les paramètres qui déterminent l’autonomie d’un vélo électrique

L’autonomie d’un véhicule électrique repose sur certains critères variables. Mais les caractéristiques de la batterie constituent une donnée de base. En outre, les calculs ne donnent qu’une valeur approximative. Ils s’égarent quelque peu au niveau des pertes de rendement et des diverses incertitudes.

Lisez aussi :  Pourquoi est-ce important de parler d'écologie ?

La capacité de la batterie

Contrairement aux véhicules motorisés à combustion, ce type de vélo puise toute l’énergie motrice dans sa batterie. La capacité de la batterie correspond à la quantité d’énergie qu’elle est capable de fournir. Exprimée en watt heures, celle-ci se calcule de la même façon que la consommation d’électricité. Il s’agit du produit de la tension et de l’ampérage. Sur ce site, nous fournissons les informations relatives à ces caractéristiques de nos batteries.

Les conditions d’utilisation

Quelle que soit la capacité de la batterie, la consommation d’énergie dépend des différents facteurs liés à son utilisation.

  • Le poids du cycliste

L’impact du poids du cycliste provient du rapport entre le poids du vélo et de l’individu. En effet, la différence au niveau de la charge est hautement perceptible. Elle se ressent sur la masse du couple véhicule-conducteur et sur la quantité d’énergie mise en œuvre.

  • Le niveau de gonflage des pneus

Le gonflage des pneus accroît l’impact de la réaction du sol sur le vélo. Selon les lois de la physique, cette force perpendiculaire au support favorise le mouvement du solide. Elle diminue ainsi l’énergie sollicitée au moteur. 

  • Les aléas du climat

La température ambiante, le taux d’humidité et les différentes conditions climatiques influent sur la performance de la batterie. Elle est en principe plus sollicitée pendant les jours de grand froid. En outre, la force du vent constitue une force de frottement qui accroît la consommation d’énergie motrice.

  • Les détails du trajet

Il semble évident que l’autonomie d’un vélo électrique varie suivant le trajet emprunté. Les portions en montées suscitent plus d’énergie que les descentes. Les parcours accidentés nécessitent des ralentissements et des arrêts fréquents et ne permettent pas au moteur de se reposer. Sur une route bien plane, le vélo acquiert de l’énergie cinétique en gagnant de la vitesse. Cela réduit la consommation d’énergie au niveau du moteur.

Cent pour cent naturel

Cent pour cent naturel, votre site spécialisé dans l'univers green.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *