A propos de la conférence environnementale qui s'est tenue mi-septembre, le WWF salue un nouveau souffle dans la politique environnementale de la France.

De quoi se méfier de la part de cette association... Alors regardons ce qu'elle salue si fort. C'est ici.

Allez, je résume (et commente).

Sur le déroulement de la conférence
Climat d'écoute, respect. Regret du manque de débat sur certains points.
Du politiquement correct tout ça !

Energie Climat
Annonce de la sortie du tout nucléaire et du tout pétrole.
Ha bon ? Fermeture de Fessenheim en 2016 et passage de 75 à 50% d'électricité nucléaire à l'horizon 2025. Ridicule. Et combien d'EPR à construire d'ici là ?

Biodiversité
En ce qui concerne ce domaine, les annonces sont plus contrastées.
Autant dire rien, ou presque !

Santé et Environnement
Les annonces vont dans le bon sens...
Ha bien, tant mieux, mais la reconnaissance du coût de l’impact des maladies liées à l’environnement et la relance de la recherche en toxicologie ne sont pas une révolution !

Fiscalité
Le WWF salue la création d’un groupe permanent de concertation sur la fiscalité écologique mais regrette que la suppression des aides publiques dommageables à l’environnement ne fassent pas partie des principes qui guideront l’action du gouvernement.
Là, impossible de résumer. Tout y est. C'est à dire rien !!

Gouvernance
D'abord j'explique ce que c'est. La gouvernance c'est le moyen pour que les écologistes officiels paradent, se fassent valoir, voire même payer. Pardon, qu'ils soient défrayés.
Alors, qu'y a-t-il ?
La transformation du Conseil National du Développement Durable et du Grenelle de l’Environnement en Conseil de la transition écologique est une mesure symbolique forte...
Est-ce que cela va donner du concret ? Je parie que non.

Mon avis

Dans la même veine que le Grenelle. Les grandes associations pavoisent d'être enfin "reconnues".
Peu d'engagements à traductions concrètes.
Foutaises.
Et que dire de ces associations qui applaudissent à tout rompre ?
Affligeant.