Auteur: Bruno Lallement
Editeur : Alisio
ISBN : 978-2-37935-022-1

Écologiste, végan et méditant, Bruno Lallement par ce court essai nous engage à prendre conscience des conséquences que la satisfaction de nos désirs font peser sur la planète et les autre humains..
Il nous alerte sur l'urgence de la situation et nous explique que ce n'est pas seulement la faute de nos dirigeants. Le thème central qu'il développe ici est la cohérence. Que voulez-vous vraiment ? Le bonheur comme but ultime ? Mais comment être heureux si nos actes si notre mode de vie engendrent destruction, souffrance et malheur ?.
Car tel est le cas pour une une grande part de ce que nous consommons. La souffrance animale occupe une grande part dans l'ouvrage. Bruno Lallement ainsi qu'une bonne part des personnalités qui témoignent en fin du livre sont végétariens ou végan. Bien qu'il soit annoncé clairement que le but de l'ouvrage n'est pas de nous culpabiliser, sans doute que, comme moi, d'autres lecteurs auront plus ou moins ce sentiment à la lecture de ces propos..
La culpabilité, justement un sentiment que Bruno Lallement qualifie de fléau qui engendre peur, angoisse, agressivité, dépression et mépris de soi. Elle nous conduit dans une impasse si l'être humain voit ce qu'il est en train de faire à la planète, qu'il culpabilise, éprouve de la honte, ce qui pousse au déni..
L'auteur nous conseille la méditation comme un moyen de prendre conscience et pour nous libérer des perturbations engendrées par nos émotions afin de pouvoir accéder à une paix et un bonheur durables. Il y revient à plusieurs reprises sans détailler son propos, sans vraiment l'argumenter et malheureusement surtout sans donner d'indication concrète pour aider à pratiquer..
J'ai trouvé cela d'autant dommage que les propos de Bruno Lallement sont très justes, pertinents et de toute première importance et que, sur le fond, il exprime très bien le rôle de nos investissements mentaux, de nos pensées et émotions dans le processus destructeur dans lequel chacun de nous sommes des acteurs de premier plan. Il me semble que seuls les lecteurs ayant pratiqué la pleine conscience seront convaincus de son utilité pour nous accompagner dans une vie plus respectueuse de la planète..
Cette réserve étant faite je dois dire que j'ai bien apprécié ce beau moment de lecture.