Magnétique
Les fabuleux pouvoirs de la pensée
Auteur : Bernard Blancan
Editeur : Michel Lafond
ISBN : 9782749938059

Avec ses précédents ouvrages Bernard Blancan nous a raconté comment il a découvert son don de sourcier puis celui de guérisseur. Face à l'évidence de ces capacités de l'esprit, il a cherché à savoir s'il y avait autre chose.
Le pouvoir de la pensée aurait-il d'autres incidences sur le vivant ?
C'est pour tenter de répondre à cette question qu'il a réalisé nombre d'expériences que ce nouveau livre nous expose. Bernard Blancan annonce clairement se conviction : la pensée peut agir sur la matière vivante. Une certitude étayée par le parcours expérimental ici relaté. Un parcours où l'auteur a cheminé seul ou avec ses amis sourciers, ou encore avec des bénévoles dont je fis partie.

Veillant à ne pas verser dans la croyance et attentif à mener ses expériences avec rigueur, Bernard a mis en oeuvre des protocoles qu'il a perfectionnés au fil du temps, en vue de démontrer que ses résultats positifs n'étaient pas dus au hasard.
Montrer que chacun d'entre nous possède la faculté d'agir sur la matière par la pensée n'est pas chose facile. Nombreuses sont les embûches, comme par exemple la possible interférence de la pensée de l'organisateur de l'expérience dont la conviction peut en effet prévaloir sur les capacités des participants et ainsi fausser les résultats. Une affaire loin d'être simple.

Les clémentines furent le premier objet d'expérimentation, rejointes notamment par l'eau et les oranges. En résumé, les expériences consistaient à tenter d'agir à distance par la pensée en utilisant une photographie. Il s'agissait de manifester l'intention de f'aire s'évaporer ou se conserver le fruit ou l'eau lors de courtes séances. Bernard pesait les fruits ou les récipients avec une balance de grande précision en prenant soin d'avoir un groupe témoin non soumis aux intentions afin d'en comparer les évolutions.
Les résultats sont troublants. Lorsque l'on pense à faire s'évaporer le fruit, son poids diminue davantage que celui du groupe témoin. Lorsque l'on pense à le faire se conserver, son poids diminue moins que celui des témoins.

Comme expliquer cela ? Nanar le rigolard et Bébert le sévère sont de la partie tout au long du livre, tels les docteur Jekyll et mister Hide de Bernard Blancan, ils représentent deux facettes de l'auteur. Convaincu mais aussi sceptique, il prend le risque de s'engager et de faire connaitre ses convictions un peu hors du commun, il faut bien le dire.
Au delà de nous proposer un exposé détaillé des expériences menées pour la plupart avec succès, Bernard se tente à rechercher et a nous donner des pistes d'explication.
Il l'avoue lui même, ses expériences n'ont pas une totale rigueur scientifique et ses hypothèses peuvent paraître quelque peu poétiques de la part d'un l'imaginatiste ainsi qu'il se revendique.

Je n'aurais pas ici la prétention d'être objectif. J'ai un gros faible pour le comédien, pour le cinéaste, pour l'écrivain mais aussi et surtout pour l'homme, que ce soit pour ses convictions politiques, ses vues sur les questions l'environnementales, son humanisme tout simplement. Ces phénomènes non encore expliqués me passionnent, c'est pourquoi j'avais tenu à participer à une des expériences qu'il a mené sur des oranges. Une participation au succès mitigé m'a-t-il dit...%% Donc, évidemment j'ai aimé lire son livre et y retrouver l'homme que j'apprécie.
L'ouvrage n'a rien d'un roman, il n'est pas particulièrement distrayant mais Bernard a su le rendre agréable à lire et instructif. S'il ne vous convainc pas, sans doute vous laissera-t-il interrogatif, curieux d'en savoir plus. J'espère qu'il attendra un de ses objectifs annoncés : susciter l'envie des lecteurs à reproduire les expériences par eux même. Le top serait bien sûr que des travaux à la rigueur scientifique soient menés sur l'influence de la pensée sur la matière. Ce serait un succès bien mérité si ce livre de pouvait y contribuer.