Le réchauffement climatique ayant entraîné une augmentation de 1 degré de la température de l'eau, a favorisé le caractère invasif de cette huître japonaise qui colonise les côtes bretonnes. Ici à Lagonna-Daoulas dans le Finistère.