Aujourd'hui les 28 États membres de l'Union Européenne ont finalement décidé de pour renouveler l'autorisation du pesticide glyphosate pour 5 années supplémentaires.
Alors que le Parlement européen demandait une sortie de ce pesticide classé cancérigène probable par le Centre international de recherches contre le cancer (CIRC), une branche de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 18 pays membres ont voté pour l'autorisation pour cinq ans. La Bulgarie, l'Allemagne, la République tchèque, le Danemark, l'Estonie, l'Irlande, l'Espagne, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, la Finlande, la Suède et le Royaume-Uni ont voté pour l'autorisation. La Belgique, la Grèce, la France, la Croatie, l'Italie, Chypre, le Luxembourg, Malte et l'Autriche ont voté contre, et le Portugal s'est abstenu.

Les lobby ont gagné cette manche importante, Monsanto doit se frotter les mains.
Encore une fois l'argent prime sur la santé des populations et, en premier lieu des agriculteurs.

La France pourra-t-elle interdire ce pesticide sur notre territoire ?