Nous sommes quelques années dans le futur, les Etats-Unis ont traité le problème climatique par la technologie. Une station spatiale pilote un gigantesque réseau de satellites qui régulent le climat mondial. Et comme les américains, concepteurs du système sont humanistes, ils associent la communauté internationale à son fonctionnement et ils vont lui en confier la responsabilité du commandement. Tout va bien pour les sauveurs de la planète jusqu'au jour où la machine se détraque et provoque une catastrophe climatique en chaîne. Jake Lawson, le papa du joujou technologique, fâché avec son jeune frère qui avait pris du galon dans le commandement du système avait tout lâché mais se laisse convaincre par son frère de reprendre du service et de retourner dans la station spatiale pour identifier et résoudre le dysfonctionnement qui menace de provoquer un géostorm, gigantesque tempête mondiale.

Mais voilà, il ne s'agit pas d'un incident technique mais d'une manœuvre délibérée qui doit faire tomber le président des USA, rien que ça. Ce même président est la clé qui seule peut désactiver le système. Qu'à cela ne tiennent, le frère de Jake et sa copine, bien placée dans la garde du président embarquent ce dernier pour le convaincre de sauver le monde en désactivant le bazar. Pendant ce temps le frangin, cador de la technologie spatiale, se démène là-haut dans la station spatiale pour faire évacuer tout le monde et rester seul afin de relancer le machin une fois qu'il aura été désactivé.

En bas, sur la Terre les catastrophes climatiques s’enchaînent et le décompte avant la géotempête s'égrène inexorablement. Là-haut ça pète et fracasse dans tous les coins. Le président désactive, Jake réactive, nous on n'y comprend rien mais c'est pas nous les cadors de la techno spatiale alors c'est normal. Jake Lawson et la responsable de la station qui était restée en douce pour lui prêter main forte utilisent un satellite comme canot de sauvetage et arrivent à s'extraire de la big cata dans la station transformée en un vrai feu d'artifice spatial. Revenus sur terre notre héro se raccommode avec son frère, il retrouve sa mimi petite fille qui se rongeait d'inquiétude pour son Papa sauveur du monde.

Bon voilà, les catastrophes climatiques se sont arrêtées, le géostorm n'a pas eu lieu, le président l'est resté et bien sûr. Jake Lawson et ses compatriotes ont reconstruit la station et son réseau de satellites pour à nouveau sauver la planète de la catastrophe climatique. Et comme les américains sont humanistes ils vont en confier le commandement à la communauté internationale.

Et le spectateur dans tout ça ? Au mieux il aura passé un bon moment emporté par ce film d'action à effets spéciaux en 3D et son Dolby Atmos. Peut-être y aura-t-il pris plaisir. Au pire il se dira que la réponse au changement climatique passera peut-être par encore plus de technologie qui dispensera de changer le mode de fonctionnement de la société mondialisée. Dans tous les cas il aura été dispensé de penser pendant 109 minutes.
On ne peut pas tout contrôler, sommes toutes le titre, lui, n'est pas mal...
Désolant.