Tokyo Electric Power Company (Tepco), exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima et en charge de son démantèlement souhaite rejeter 770 000 tonnes d'eau radioactive contaminée au tritium dans l'océan Pacifique.
Tepco attend pour cela le feu vert du gouvernement japonais.

Selon Michèle Rivasi (voir son communiqué ici), « Depuis l'accident nucléaire de mars 2011 de Fukushima, Tepco a du stocker 770 000 tonnes d'eau radioactive dans plus de 580 réservoirs répartis sur le site. Pourquoi ? Parce que depuis plus de six ans que la catastrophe a eut lieu, l'entreprise injecte 350 tonnes d'eau par jour dans trois des six réacteurs de la centrale pour les refroidir en permanence. »

Ceci est particulièrement grave. Comme si l'on pouvait sans risque déverser et diluer d'énormes quantité de radioactivité dans l'océan !

Une pétition est lancée pour demander au gouvernement japonnais de refuser ce crime. Pour signer, c'est ici.