L'année 2015 s'est achevée par le mois de décembre le plus chaud jamais enregistré en France depuis 1900, avec des températures moyennes dépassant la normale* de 3.9 °C. Des températures printanières, supérieures aux valeurs habituelles d'un mois de mars, ont été mesurées régulièrement au cœur du mois de décembre.


2015 dans son ensemble a été une année particulièrement chaude sur l'Hexagone. Avec une moyenne de 8.7 °C pour les températures minimales et de 18.4 °C pour les maximales, 2015 se place au 3e rang des années les plus chaudes (1 °C au-dessus de la normale), devancée par 2014 (1.2 °C au-dessus de la normale) et 2011 (1.1 °C au-dessus de la normale). Globalement sur l'Europe, 2015 est même la 2e année la plus chaude depuis le début des mesures.

La pluviométrie est déficitaire(1) de plus de 10 % sur la quasi-totalité du pays, plaçant 2015 parmi les 10 années les plus sèches depuis plus de 50 ans. En revanche, l'ensoleillement est excédentaire(2) sur l'ensemble du territoire.
(1) moyenne de référence 1981-2010
(2) moyenne de référence 1991-2010

2015, une année exceptionnelle à l'échelle de la planète
D'après l'Organisation météorologique mondiale, la température moyenne à la surface du globe en 2015 devrait être la plus élevée jamais constatée et franchira sans doute le seuil, aussi symbolique que significatif, que constitue un réchauffement de 1 °C par rapport à l'époque préindustrielle. Cette situation résulte des effets conjugués d'un puissant épisode El Niño et du réchauffement climatique causé par les activités humaines.

Mon avis

Il y a près d'un an, le site Notre planete info titrait : 2014 : année la plus chaude jamais enregistrée sur Terre depuis 1880 !
On continue et ce n'est à l'évidence pas l'accord de la COP21 qui va suffisament corriger le tir...

Sources :
Météo France
notre-planete.info