Auteur : Christian MOULLEC
Editeur : ÉDITIONS DE LA FLANDONNIÈRE paru en oct 2015
ISBN 10 : 2918098264
ISBN 13 : 9782918098263

Christian Moullec vole en ULM depuis 20 ans avec les oiseaux. Il nous fait partager sa passion avec ce magnifique ouvrage qui nous émerveille par ses superbes images, vues aériennes de superbes paysages de France et d’ailleurs. Des images rares. Peu nombreux sont les photographes en mesure d’accompagner les oiseaux migrateurs dans leur vol.

Bernaches à col roux, bernaches nonettes, bernaches cravants, cygnes de Bewick, oies naines, oies cendrées, grues naines, grues demoiselles sont les compagnes e vol de Christian Moullec.
Il les connait bien car il les élève dans sa ferme de Caluche dans les hauteurs du Cantal. C’est ainsi qu’il les habitue à voler avec son engin, lui permettant de réaliser photographies et documentaires.

La passion du photographe est évidente à la lecture de ses textes qui présentent chaque espèce dans le livre. S’il fait commerce de son amitié pour ses oiseaux en proposant des vols payants avec eux en ULM ou montgolfière, son intérêt pour ses amis ailés est manifestement sincère. Son « voyage initiatique » avec les oies naines, comme il le nomme, en est une belle illustration.

Autrefois l’oie naine hivernait autour de la mer noire en Laponie suédoise et finlandaise. En quelques dizaines d’années, la chasse organisée dans les pays du sud-est de l’Europe par des tours opérators décima quasiment l’espèce. S’il savait que la meilleure solution aurait été de protéger les l=oisaux là où ils passaient l’hiver, Christian Moullec savait bien qu’il se serait pas possible d’y parvenir par un dialogue avec le lobby des chasseurs. C’est pourquoi, en 1999 il décidait d’organiser une intervention humaine, artificielle et médiatique. Il s’agissait d’enseigner une nouvelle voie de migration chaque année à une centaine d’oies, pour leur permettre d’hiverner dans des sites protégés aux Pays bas et en Allemagne. Il récoltât des œufs chez des éleveurs pour les faire incuber chez lui dans le Cantal où il éleva les poussins durant 4 semaines. Les oies doivent découvrir leur aptitude à voler à l’endroit où elles devront revenir se reproduire, elles furent emmenées en Suède en juillet/aout dans une réserve naturelle protégée près de Stockholm. Le voyage de migration dirigé par Christian Moullec prit 5 semaines pour rejoindre les riches plaines du Rhin. Nous n’en sauront gère plus, ce n’est pas l’objet du livre, si ce n’est qu’il semble que l’opération fut une réussite vu que la plupart des oiseaux revint se reproduire dans la réserve naturelle de départ.
L’aventure est belle et j’aimerai bien avoir l’avis d’ornithologues, de la LPO notamment. Si vous en êtes, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez par un commentaire ou par un message. Une telle intervention humaine est-elle souhaitable et utile dans un tel cas d’espèce en danger ? Je me plais à penser que oui…

Les défenseurs de la nature disent souvent que l’on ne protège que ce que l’on aime. En nous offrant ces magnifiques images d’oiseaux dans leur vol, Christian Moullec nous les fait aimer. Sa démarche est tend à nous faire prendre conscience de la beauté de la nature et aussi de sa fragilité. Ces dernières pages nous alertent sur la dramatique perte de 420 millions d’oiseaux en quelques décennies. Le photographe écologiste élargit son propos et veut nous sensibiliser à l’urgente nécessité de changer notre mode de vie et notre empreinte écologique. Son livre est un très bel outil de sensibilisation, je lui souhaite le beau succès qu’il mérite et témoigne qu’il donne une sacrée envie d’aller partager quelques instants de bonheur dans les airs avec Christian et ses oiseaux. Mais ce n’est ni pour toutes les bourses, ni très écologique… et restera pour moi un beau rêve en feuilletant ce beau livre.

Quelques images pour vous faire envie...