Deux projets de LGV viennent de recevoir un avis défavorable du commissaire enquêteur.

Le projet porte sur les LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse, deux tronçons totalisant 327 kilomètres, dont un tronc commun de 55 km. Ces deux nouvelles lignes doivent impacter 4.800 hectares, dont 73 de vignes AOC. Leur construction nécessiterait la réalisation de 82 viaducs, 2 tunnels, 5 tranchées ouvertes, 68 ponts, 109 passages à faune.
Rien que ça !

Selon le Journal de l'environnement cet avis défavorable serait motivé par l'insuffisance de financement, la très faible rentabilité des projets, l'insuffisance d'étude de solutions alternatives et l'énorme impact environnemental.

Reste à voir si l'avis du commissaire enquêteur sera pris en compte...
C'est loin d'être gagné !

Source : le journal de l'environnement