La nuit dernière, le Conseil européen a trouvé un accord sur les objectifs en matière d'énergie et de climat que les Etats-membres de l'UE se donnent pour la période 2020-2030.

Maxime Combes, membre d'Attac France et de l'Aitec nous livre son analyse.

9 points rapides
1) Six années de perdues !
2) Repousser les efforts après 2030
3) Maximiser le stock de carbone dans l'atmosphère
4) Les énergies renouvelables abandonnées à leur triste sort
5) Un inefficace objectif d'efficacité énergétique
6) Des contreparties climaticides
7) Non réformé, le marché carbone européen est une entrave à la transition post-fossile
8) Primeur à la compétitivité-coût et à la concurrence
9) « Le mode de vie européen n'est pas négociable »

Sa conclusion
Alors que l'Union européenne devrait s'orienter vers une économie post-fossile et post-fissile, le Conseil européen des 23 et 24 octobre 2014 a bloqué toute transformation d'envergure du système énergétique européen. Ne pouvant plus prétendre à aucun leadership international en matière de lutte contre les dérèglements climatiques, l'Union européenne rejoint la classe des délinquants du climat, regroupant les pays qui se refusent à entrer de plein pied dans la lutte contre les dérèglements climatiques, privilégiant les intérêts de leurs multinationales de l'énergie plutôt que l'avenir de la planète et des populations.

L'analyse détaillée de Maxime Combes
http://www.centpourcentnaturel.fr/public/EU2030_Analyse.pdf
Visible aussi sur le blog de Maxime Combes.