Après avoir lancé une campagne contre l'utilisation des dispositifs de concentration de poissons (DCP), voir mon billet ici, Greenpeace nous montre des images prises par des lanceurs d'alerte depuis des bateaux de pêche au thon.
Elles montrent les prises accessoires (requins, tortues, raies), prises lors des campagnes de pêche à bord de ces navires, espagnols et français, qui approvisionnent les grandes marques européennes de thon en boîte, telle que Petit Navire en France.

Le dispositif de concentration de poissons est un objet artificiel flottant, qui permet aux poissons de s’abriter. Tout un écosystème s’agrège autour de ce dispositif, autour duquel les thoniers industriels déploient un filet de plusieurs kilomètres de long, la senne, qui remonte tout. Y compris les espèces menacées qui gravitent autour (requins, tortues, raies), et les jeunes thons qui n’ont pas encore pu se reproduire et donc contribuer au renouvellement du stock, accentuant encore la menace de surexploitation. Au niveau mondial, la pêche thonière tropicale sur DCP génère 2 à 4 fois plus de prises accessoires que la même pêche sans DCP, autour de 7% de ce qui est pris de l’aveu même des marques de thon en boîte, soit 100 000 tonnes par an, ou de quoi remplir 625 millions de boîte de thons !

Des images insoutenables qui illustrent tragiquement l'ignoble prédateur que l'espèce humaine se révèle être à la recherche du profit.

Demandez à Petit Navire de cesser de s’approvisionner en thon pêché avec des DCP et d’opter pour des méthodes de pêche durable !
Vous aussi signez la pétition

Pour plus d’information

http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/oceans/arrethon/