Une action Greenpeace contre la surexploitation des océans

Petit Navire est le leader du marché français du thon en boîte. En revanche, en termes de performances environnementales, il lui reste beaucoup à faire !
L’immense majorité du thon vendu par Petit Navire est pêché avec une méthode dévastatrice pour les océans : les dispositifs de concentration de poissons (DCP).

Les DCP sont une technique de pêche non sélective. Les thoniers industriels qui les utilisent remontent à la surface toutes les espèces qui se trouvent autour du dispositif, dont celles qui ne sont pas visées, comme les requins, et qui seront rejetées à la mer, mortes ou mourantes.
Ainsi, les scientifiques estiment à 960 000 le nombre de requins soyeux tués à cause des DCP chaque année dans l’océan Indien, d’où provient près de 80% du thon vendu par Petit Navire !

Demandez à Petit Navire de cesser de s’approvisionner en thon pêché avec des DCP et d’opter pour des méthodes de pêche durable !

Monsieur Amaury Dutreil, Je suis très inquiet(ète) de la façon dont le thon que vous vendez est pêché : les dispositifs de concentration de poissons occasionnent des prises accessoires, notamment de jeunes thons qui n’ont pas eu le temps de se reproduire, de requins, de tortues et de raies, ce qui me semble inacceptable. Je suis aussi préoccupé(e) par la surexploitation des ressources des océans, et notamment des thons. Comme 95 % des Français, je souhaite que cette pratique de pêche prenne fin. Petit Navire est le leader incontesté du thon en boîte sur le marché français et affiche une forte ambition en termes de durabilité et de préservation des ressources. Les marques sœurs de Petit Navire qui appartiennent au groupe MW Brands se sont déjà engagées à offrir 100% de thons pêchés durablement aux consommateurs du Royaume-Uni et d’Italie. Je vous demande donc de mettre vos actes en accord avec vos paroles et de prendre des engagements publics pour arrêter au plus vite de vous approvisionner en thons pêchés avec des dispositifs de concentration de poissons.

Pour participer

C'est ici.