Ce fut une belle expérience que de participer le week-end dernier aux premières journées d’été du tout jeune parti politique Nouvelle Donne. Je ne suis pas branché politique, mais reste dans l’idée qu’il est indispensable que nous élus mettent en place une politique adaptée à la préservation de notre terre et de notre présence sur celle-ci.

Nouvelle Donne s’est constitué il y a 9 mois. Attiré par la personnalité et les positions de plusieurs de ses fondateurs, j’ai lu attentivement les informations présentées sur le site du parti ainsi que le tract diffusé lors des élections européennes de mai dernier. Elections où Nouvelle Donne a obtenu un résultat plus qu’honorable pour son jeune âge.
Pierre Laroutourou participait à une table ronde lors du rassemblement des 5 et 6 juillet à Notre Dame des Landes. Sa prestation ajoutée aux positions affichées par Nouvelle Donne sur les sujets d’environnement et de société m’ont donné envie d’en savoir plus.
Bien que la plupart de nos expériences passées côtoyant ou impliquant des militants écologistes politiques n’aient que peu été satisfaisantes, mon épouse et moi nous sommes inscrits à l’université d’été qui se déroulait à Amiens du 22 eu 24 Aout.


Université Nouvelle Donne d'été dans un joli quartier d'Amiens

Certaines tables rondes et ateliers ont retenu notre attention.

Pour en finir avec la Vème république avec Isabelle Attard, Mona Bras, Claude Escarguel, Eric Favet, Jean-François Kahn et Jourdain Vaillant.
Isabelle Attard nous a exposé des cas vécus à l’Assemlée Nationale illustrant le rôle des lobbys et de l’Elysée qui contrarient, voire annulent l’action parlementaire. Eclairant et consternant. La députée Nouvelle Donne nous a bien montré sa détermination et son engagement.
Fidèle à lui-même, Jean-François Kahn appelait à faire la révolution, rien de moins. Quelle personnalité ! Quelle pertinence !
Membre du groupe « Campus » de Nouvelle Donne, Jourdain Vaillant m’a laissé à penser que même Nouvelle Donne a de jeunes loups en son sein… Son aisance verbale le traduit bien.

Lutte contre les paradis fiscaux avec Jean-Baptiste Courtelis, Susan George, Monique Pinson-Charlot et Lucie Watrinet.
Outre que le sujet est de première importance tant l’évasion et l’optimisation fiscales soustraient des sommes colossales qui pourraient servir à des fins sociales ou environnementales, cette table ronde fut l’occasion d’apprécier des personnalités aussi belles que fortes.
Monique Pinson-Charlot, philosophe très portée sur la lutte des classes dont elle nous aurait presque fait une overdose… Quelle connaissance de nos oligarques !
Lucie Watrinet ensuite. Impressionnante de clareté et de maitrise de son sujet, qualités qu’elle emploie au service du CCFD. Une jeune femme à qui l’avenir devrait sourire…
Susan George enfin. Quelle rencontre ! Chapeau bas à cette femme à l’expérience et au passé impressionnants.

Climat, comment gagner la course de vitesse avec Laure Noualhat, Geneviève Azam, Jean-Paul Chanteguet, Michel Genet, Gaël Giraud, Jean Jouzel et un représentant de CAP 21.

La journaliste Laure Noualhat a efficacement animé le débat qu’elle débuta par la présentation des participants et par un pic acéré (mais affectueux a-t-elle dit) à Corine Lepage qui a préféré ne pas honorer son engagement envers Nouvelle Donne pour participer à l’université d’été EELV qui a, semble-t-il changé son timing au dernier moment. Peu convainquant, son remplaceant (au pied levé) nous a parlé de la moribonde filière française des énergies renouvelables. Heureusement Jean-Jouzel était là. Bien connu des téléspectateurs intéressés par le problème du changement climatique nous a résumé les certitudes scientifiques du GIEC sur la responsabilité humaine du phénomène.

TAFTA/TTPI avec Susan George et Louise Ferry


Susan George

Louise Ferry
Une soixantaine d’années les sépare, la motivation et la conviction les unit. Susan George nous a expliqué la dangerosité du mécanisme de règlement des différends des entreprises (ISDS) et bien d’autres choses sur ce traité aux très secrètes négociations. Une bien belle prestation. Rendez-vous est pris pour la Journée européenne d’action contre le TAFTA.

Petit tour à la commission thématique « environnement ». Des brainstormings on permis de recueillir et synthétiser les idées des participants sur les buts, organisation, outils etc… de la future commission nationale . Une démarche indéniablement démocratique à ce stade. Resterait à voir ce qu’il en résultera de concret pour la suite de la constitution du mouvement… Des 2 jours passés à Amiens avec nouvelle Donne, le sentiment me reste de participants motivés dans leur recherche de quelque chose de nouveau et différent des partis et institutions établis. Nombre des idées et sujets présentés cadrent bien avec mes points de vue et sensibilité.

S’il garde le cap et son âme, Nouvelle Donne devrait amplifier le bon résultat obtenu aux européennes et avoir un beau succès. Saura-t-il éviter les nombreux écueils qui l’attendent ? Je lui souhaite mais ne saurais le dire…

Pour plus d’information

Visitez le site Nouvelle Donne