L'interdiction française d'utilisation de la fracturation hydraulique pour l'exploration et l'exploitation des gaz de schistes pourrait être remise en cause.
En effet, le Conseil d’Etat devrait autoriser le renvoi de la loi du 13 juillet 2011, qui édicte cette interdiction,devant le Conseil constitutionnel.
Cette procédure fait suite à l'action de la société Schuepbach Energy, dont deux permis pétroliers avaient été annulés, qui estime que cette loi porte atteinte aux droits et libertés garantis par la Constitution.
Le Conseil constitutionnel devrait se prononcer d’ici la fin du mois de septembre.

Corrine Lepage dénonce cette situation et se montre fort pessimiste. Voir son article ici. Connaissant son expertise et ses compétences, il y a de quoi être inquiet !

Plusieurs associations (Agir pour l'environnement, Les amis de la terre, RAC, FNH etc...) s'élèvent elles aussi contre cette manœuvre du lobby énergétique et demandent l’interdiction du recours aux gaz et huiles de schiste et au gaz de houille, quelle que soit la technique d’extraction.