En juillet 2011, dans le cadre du développement européen de la production d’énergie électrique renouvelable (décision du Conseil européen de mars 2007 fixant un objectif de 20% d’énergies renouvelables d’ici à 2020), et au travers du Grenelle de l’environnement, l’Etat français lance un premier appel d’offres pour l’installation de 3000 mégawatts (MW) d’éolien offshore au large des côtes françaises.

Sur les 3 sites retenus en Bretagne, c’est la baie de Saint-Brieuc qui se voit attribuer l’hébergement à long terme d’un champ constitué d’une centaine d’éoliennes de 170 m de haut d’une puissance de 5 MW chacune (500 MW au total pour le champ correspondant à une production de 1750 GWh/an) sur une superficie de 180 km2.
Le site visé est situé à une vingtaine de kilomètres au large du Cap Fréhel, site Natura 2000, entre autres.
Ces éoliennes s’ajouteraient aux 354 éoliennes répertoriées en Bretagne en 2010 pour une puissance de 500 MW.

Depuis le 25 mars et jusqu'au 24 juillet prochain se tient le débat public sur ce projet. Un site Internet est mis à notre disposition, par la CPDP, pour y participer. A partir des pages de la rubrique « Participer », vous pouvez donner votre avis, déposer une contribution et/ou poser des questions. Vous pouvez également vous abonner (onglet “restez informé”) pour recevoir les documents du débat qui seront édités tout au long de ces quatre mois. La page “Retour sur les réunions” vous permettra de revivre les réunions passées par la consultation de leur verbatim, des enregistrements vidéo et sonore, des diaporamas diffusés par les intervenants et par un reportage photos.

L'association Surfrider Foundation Europe regrette que le processus de concertation avec les parties prenantes et la consultation du grand public ait lieu sans que l’ensemble des études d’impact demandées ne soit disponible. La majeure partie de ces études ne sont pas finalisées et leurs conclusions ne sont donc pas exploitables en l’état, dans le cadre du débat public. Ainsi nous notons l’absence totale d’études concernant l’impact du parc sur les houles et sur la modification des usages qui en découle.
C'est pourquoi l'association se positionne contre le projet en l’état actuel.

Pour participer au débat

http://www.debatpublic-eoliennesenmer22.org/index.html

Pour consulter l'avis défavorable de l'organisation Surfrider

http://www.debatpublic-eoliennesenmer22.org/docs/cahiers-acteur/ca-surfrider.pdf