Notre Dame des Landes, ce samedi 11 mai était le jour de la chaîne humaine, démonstration que la mobilisation des opposants au projet d'aéroport ne lâchent rien et en exigent l'abandon.


C'était le second voyage en ces lieux pour ma part, le premier étant le 17 novembre dernier (voir ici) pour la première grande manifestation qui avait réunion 40000 personnes.

Le ciel clément fit plaisir aux 12000 (selon la police) à 40000 participants (selon les organisateurs).
Nous étions donc aussi nombreux qu'en novembre malgré des prévisions météo qui nous promettaient la pluie.
Finalement, pas plus de pluie que de gendarmes !


La chaîne devait être en place à 14 heures. Quelques minutes avant les rangs étaient encore clairsemés, ce qui laissait perplexe quant à la réussite de l'opération...


Mais dès que les bénévoles donnèrent le signal, les opposants se mirent en place.


Et c'est une chaîne bien compacte qui s'est constituée !

Nous sommes restés en place durant une heure. L'hélicoptère s'en est donné à cœur joie de même que les manifestants.
Voici deux reportages TV qui en montrent les images aériennes.

Dislocation de la chaîne vers 15 heures.
Les festivités se poursuivaient dans la ZAD pour une soirée conviviale de concerts.


La route d'accès au site de concert traversait la ZAD, nous donnant l'occasion de voir quelques lieux de vie des Zadistes, des chicanes, des trous dans la route, pas mal de goudron carbonisé...


Impressionnant rassemblement sur le site des concerts.






Un génial cimetière...


Hé oui, le projet est né en 1967 !
Cette année en verra-t-elle le dernier jour ? Nous l'exigeons !


Vraiment beaucoup de monde sur le lieu de concert.



Six mois après le premier grand rassemblement sur le site de la ZAD nous avons pu mesurer la forte mobilisation et apprécier l'excellente organisation.
Un grand coup de chapeau aux très nombreux bénévoles qui nous ont reçu avec gentillesse et sourire.

Dans une belle ambiance conviviale et militante, ce beau succès qui démontre sans aucun doute que la mobilisation reste extrêmement forte.
Les opposants sont déterminés à ne rien lâcher. D'autres rendez-vous se préparent. Deux jours de concerts, débats et expo auront lieux les 3 et 4 août 2013.