Depuis plus de 50 ans, les pratiques agricoles industrielles qui polluent le sol, l’eau et l’air ont été subventionnées et encouragées, alors que l’agriculture de qualité a largement régressé. Avec près de 50 milliards d’Euros annuels, la Politique Agricole Commune représente 40% du budget européen. Ainsi, ce sont vos impôts qui sont gaspillés.

Les dommages pour nos campagnes et notre agriculture sont frappants : en Europe 3,7 millions d’emplois agricoles ont été perdus au cours de la dernière décennie, et 300 millions d’oiseaux des champs ont disparu depuis 1980. En France, 91% des cours d’eau sont contaminés par les pesticides. C’est inacceptable ! Le temps est venu de transférer les aides publiques vers des pratiques agricoles qui respectent l’environnement, et permettent de produire une alimentation saine aujourd’hui et pour les générations futures. Il est plus que temps d’avoir une politique agricole qui bénéficie à la société dans son ensemble.

Si vous ne voulez pas que vos impôts subventionnent des pratiques qui dégradent l’environnement et les paysages et contribuent à la diminution du nombre d’emplois en agriculture, demandez à vos députés européens de voter mi-mars pour une politique agricole plus verte et plus juste. Pour la première fois depuis 50 ans les députés européens sont en mesure d’orienter la Politique Agricole Commune vers plus de durabilité et moins de gaspillage d’argent public. Il s’agit d’une occasion à ne pas manquer !

Signez la pétition !


Parce que vous êtes mon représentant au Parlement européen, je vous appelle à voter pour une véritable réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) qui encourage les agriculteurs à mettre en place des pratiques agricoles bénéfiques pour l’environnement, qui permette une meilleure distribution des aides entre agriculteurs et qui développe l’emploi rural. Nous ne voulons pas que nos impôts soient gaspillés par une politique qui favorise la dégradation de l’environnement, l’appauvrissement de notre biodiversité, la pollution de l’eau et de l’air.

Certaines pratiques agricoles encouragées par la PAC sont responsables de la dégradation des ressources naturelles (faune, flore, eau, sol, etc.) nécessaires à la sécurité alimentaire et à la résilience des systèmes agricoles face au changement climatique. Nos impôts doivent uniquement soutenir une agriculture de qualité qui conduit à la création d’emplois, et préserve l’environnement et les ressources naturelles nécessaires à la production alimentaire.

Je vous demande donc de voter pour une vraie réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) lors de la plénière de mars, pour:

GARANTIR que tous les agriculteurs mettent en œuvre des bonnes pratiques agricoles, respectant l’environnement en échange des aides directes de la PAC (ce qu’on appelle le « verdissement »)
REJETER la possibilité de « double paiement », proposé par la Commission Agriculture du Parlement européen, qui rémunèrerait les agriculteurs deux fois pour les mêmes pratiques
REINTRODUIRE les règles de conditionnalité pour que les agriculteurs respectent la législation européenne sur l’environnement, la sécurité des aliments, la santé publique et animale
SOUTENIR l’agriculture à Haute Valeur Naturelle et l’agriculture biologique
Votre vote peut faire la différence! Merci de l’utiliser pour soutenir une véritable réforme de la Politique Agricole Commune, et pour encourager une agriculture et une production alimentaire durable pour nos générations futures.

Je vous prie de recevoir mes sincères salutations,