Prolongeant l'action du précédent gouvernement, la gauche vient de publier le décret autorisant la généralisation des poids lourds de 44 tonnes au lieu de 40 tonnes.


Surcoût d’entretien annuel des routes estimé entre 400 millions et 500 millions.
Avantage compétitif entraînant une perte de trafic des modes alternatifs pourtant plus vertueux (ferroviaire, fluvial, cabotage maritime).
Augmentation des accidents.
Impact environnemental, pollution et augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

Fuite en avant vers toujours plus de consommation, de destruction, au mépris de conditions de vie durables. Lobbies et gouvernants oublient une fois encore que les ressources de la terre sont limitées et qu’en une période de temps très courte, nous les aurons épuisées sans aucun retour possible.

Un beau tableau duquel nos ministres doivent être fiers...