L'association Robin des Bois demande au ministère de l'Ecologie et à l'Ademe d'organiser rapidement une filière REP (responsabilité élargie du producteur) pour les éthylotests à usage unique. "Chaque éthylotest à usage unique contient environ 1 gramme de chrome VI, substance classée Cancérogène, Mutagène et Reprotoxique (CMR)", indique l'association qui estime le marché annuel à 30 millions d'unités, soit l'équivalent de 30 tonnes de chrome VI. "A titre de comparaison, en 2010, le rejet dans l'eau de chrome VI a été de 622 kg selon le registre français des émissions polluantes sur Internet (iREP)".

Selon Robin des Bois, s'ils sont incinérés, les éthylotests chargeront en chrome les fumées et les mâchefers. S'ils sont mis en décharge, ils pollueront à terme les eaux superficielles et souterraines.

L'association Robin des Bois nous explique que l'obligation d'avoir un éthylotest dans sa voiture c'est aussi avoir 1 gr de Chrome 6 (classé cancérigène !).
Donc 30 millions d’éthylotest , c'est 30 tonnes de Chrome 6 !

Sources : actu-environnement
http://www.robindesbois.org/communiques/dechet/recyclage/2012/REP-ethylotests.html