Les climato-sceptiques sont des personnes qui remettent en cause ou nuancent fortement l'idée selon laquelle un phénomène de réchauffement climatique serait aujourd'hui à l'œuvre, et dont la cause serait liée aux activités humaines, notamment par l'effet des émissions de CO2.

Le 19 décembre était publié un sondage IFOP "Les Français et le climato-scepticisme", réalisé en exclusivité pour Le Monde, en partenariat avec France Inter, à dix jours du Sommet de Cancun (Mexique) sur le climat.

Il en ressort qu'environ 25% des Français sont climato-sceptiques, et donc doutent de l'impact du comportement humain sur le réchauffement climatique.

74 % des Français qui disent que l'augmentation de la température observée depuis un siècle est "avant tout due aux effets de l'activité humaine".
A titre de comparaison, cette proportion n'est que de 50 % aux Etats-Unis.

91% des plus de 65 ans ont entendu parler des thèses climato-sceptiques, mais seulement 56% chez les plus jeunes.

62 % des gens de gauche considèrent que le réchauffement et ses conséquences sont une menace contre 48 % des interrogés proches de la droite.

Être diplômé ou non n'influe pas.

Mon avis

Des chiffre éloquents.
Les français sont donc globalement convaincus de la responsabilité humaines dans le réchauffement climatique.
En caricaturant un peu, personnes âgées et les gens de droite n'y croient pas !