centpourcentnaturel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 1 janvier 2018

Bonne année !

Bonne_annee.jpg

dimanche 24 décembre 2017

Joyeux Noël !

vendredi 1 décembre 2017

Green Friday-cent pour cent naturel-Les graines paysannes

Green_Friday__3_.png

Aujourd'hui j'entre dans la résistance!! J'achète des graines paysannes.... et je fais mon potager façon permaculture, bien sûr !

J'ai le souvenir de mon papa qui faisait sécher ses graines de tomates et de courges sur des feuilles de papier essuie tout à la maison, nous avions des cageots de légumes et quelques fruits provenant de son jardin toutes les semaines. j'ai le souvenir de ces merveilleuses tomates de leur pulpe charnue et de leur goût sans pareil. Puis un jour cela n'a plus été possible, les légumes se sont mis a ne plus donner assez de graines et le peu ne produisaient plus rien. J'ai vécu dans le silence la montée en puissance des semences Frankenstein.

Qui dirige la nourriture, dirige le monde

Je crois que les grandes multinationales semencières que nous connaissons malheureusement que trop bien, l'on bien compris. Ils ont réussi à imposer sur le marché des graines hybrides qui nécessitent un apport constant d'engrais de synthèses et de biocides, polluent notre terre et ne sont pas reproductible. Les espèces locales quant à elles disparaissent au profit des ces semences Frankenstein. Nous y perdons notre héritage. Nous polluons notre corps. Nous y perdons nos valeurs et notre santé

Mais nous pouvons changer la donne en choisissant de cultiver notre propre potager en y semant des semences paysannes.

Pierre Rabhi a dit : Cultiver son jardin est un acte politique de légitime résistance

Je vous propose donc de diriger le monde vos assiettes. Après tout cela n'est qu'une construction humaine, ce que nous vivons, nous l'avons construit, le jour ou il n'y aura plus d'intérêt financier les hommes arrêterons peut être de faire pousser de la merde. Si nous arrêtons d'acheter de la merde peut être que plus personne n'en vendra. Je fais de l'économie de comptoir..... je vous l 'accorde....Mais imaginons 30 secondes que cela puisse être vraiment si simple. Naïf ou pas, cela fait combien d'année que les premiers reportages dénonçant les multinationales semencières ont vu le jour, alors certes ils nous prennent toujours autant pour des être stupides...Mais combien d'initiatives citoyennes ont aussi vu le jour? Peut être de trop petites gouttes pour certains, peut être trop lentes, mais elles ont le bon goût d'être là. Choisir de faire son potager et d'y planter des graines reproductible c'est une petite goutte certes, mais c'est également un acte fort et porteur d'espoir.

On ne peux pas aborder la question des graines paysannes sans parler de la permaculture. La permaculture est un sujet très dense et au premier abord complexe. Plus qu'une manière de jardiner, c'est un véritable état d'esprit. Le mot qui pourrait résumer la philosophie de la PERMA , c'est interdépendance. En effet tout repose sur la prise de conscience que chaque élément du monde a une influence sur les autres. en agissant sur un élément cela entraîne la modification en cascade de tout les autres. Agir sans avoir cela en tête, entraîne des catastrophes que nous connaissons que trop bien. appauvrissement des sols, disparitions des oiseaux, des abeilles etc...Entreprendre une démarche PERMA c'est renouer le contact avec les éléments, prendre conscience de notre impact sur le monde qui nous entoure et ainsi devenir un citoyen plus réfléchit.

Sepp Holzen a prouver qu'il était possible de cultiver son potager en permaculture dans une jardinière sur son balcon de 6m². Six petits m² pour planter les graines de la vie ma foi ! pourquoi pas !

Comment se fournir en graines paysannes et comment en savoir plus sur la permaculture ?

Voici une liste des sites qui vendent ce type de semence:

http://www.biaugerme.com/
https://kokopelli-semences.fr/
https://www.fermedesaintemarthe.com/
https://www.germinance.com/index.php

Pour des infos sur les graines paysannes :

http://www.semencespaysannes.org/
http://www.semeur.fr/wiki/index.php?title=Accueil

Je vous invite également à aller voir ce que dit le Réseau des semences paysannes sur la soit disant fabuleuse prise de conscience de carrefour
http://semencespaysannes.org/le_marche_interdit_nouveau_marche_de_dupes_115-actu_406.php

Et si vous voulez vous former à la permaculture les vidéos de Damien Dekarz (chaîne youtube permaculture agroécologie etc...) sont top.

vendredi 24 novembre 2017

Green Friday-cent pour cent naturel- J’achète un produit, qu'elles questions se poser?

Green_Friday__2_.png Je suis un consommateur responsable, donc oui je me pose des questions face à mon rayon de supermarché.

1/ En ai-je vraiment besoin? (comme ça si vous répondez non pas besoin de passer aux questions suivantes, c'est vite vu et ça va vous faire faire des économies. Ne me remerciez pas, c'est avec plaisir.
2/Est il biodégradable?
3/Est il recyclable?
4/Quel est sa durée de vie?
5/Serais je capable de le réparer?
6/Ai-je confiance en le mangeant? ou en le mettant sur ma peau?

Si vous avez répondu non à pas mal de ces questions, voici la derniére et non des moindres question à vous poser :

7/ Existe t-il une alternative, plus saine, plus bio, plus zéro déchet et qui me fera répondre oui à mes questions?

lundi 13 novembre 2017

L'aveugle

Sans_titre__4_.png

C'est l'histoire d'un homme qui n 'écoute plus, totalement déconnecté de son milieu, il avance chaque jour en aveugle.
Il se sent fort et puissant, car il à maîtriser tant de choses.

"J'ai conquis le ciel, les océans, l'espace. J'ai maîtrisé les éléments. J'ai érigé et construits tant de monuments, de routes, de palais. J'ai parqué les animaux, comme les autres
hommes.

Je suis un guerrier. Je me bat au nom de ma religion ou de mes convictions.

J'ai découvert tant de nouveaux mondes, J'ai asservi leur habitants, leurs richesses sont devenues les miennes.

J'étais chasseur cueilleur , je suis devenu financier.

J'ai fais tant de choses...Mais j'erre de jour en jour à la recherche de ma vie. J'ai perdu le contrôle.

Je pense tout savoir, mais je ne sais rien.

Je ne sais plus qui je suis. Je ne sais plus d'où je viens. Je sais pas ou je dois aller.

J'ai oublié le nom de mon père."

vendredi 21 avril 2017

Je vote au quotidien Financer le monde que VOUS voulez par vos achats

Je vote au quotidien est un projet citoyen collaboratif réalisé entièrement bénévolement et à budget zéro par des citoyens de tous horizons ! Voici donc qui sont ces personnes, ces « vous » et ces « moi », qui se sont rassemblés pour porter ce projet !

Marie et Herveline ont écrit le manifeste « Je vote au quotidien » et ont conçu et piloté le projet.

http://www.jevoteauquotidien.fr/


dimanche 1 janvier 2017

Bonne année 2017 !

vendredi 26 juin 2015

Campagne de soutien à Reporterre


Aidons le site Reporterre, excellent médium d'information indépendant !

http://www.reporterre.net/-Soutenez-Reporterre-37-

mercredi 22 avril 2015

La loi sur le renseignement vise aussi les zadistes, les écolos et les antinucléaires

Lundi 13 avril, le projet de loi sur le renseignement était examiné en première et unique lecture à l’Assemblée nationale. Le texte doit être voté dans une procédure d’urgence à l'Assemblée nationale le 5 mai. Il constitue une atteinte aux libertés publiques, selon de nombreuses associations et partis politiques.

L'article de Reporterre donne une bonne première vision du sujet et des conséquences de cette politique toujours plus liberticide.


mardi 27 janvier 2015

Le capitalisme et les deux mamelles du terrorisme

J'aimerais aujourd'hui vous inciter à lire deux excellents articles qui dénoncent l’état de guerre déclaré par notre gouvernement, soi disant contre le terrorisme.

J’expliquais brièvement dans un récent billet (ici) pourquoi je n’ai pas manifesté à Paris le 11 janvier.
Hervé Kempf et Marie-Monique Robin développent et expliquent tellement mieux que moi cette terrible voie dans laquelle nos politiques entraient notre pays que je ne me risquerais pas à écrire davantage là-dessus.
L’éclairage de ces deux excellents journalistes engagés est de toute première importance. Je ne peux que chaudement vous recommander leur lecture :

Marie-Monique Robin : LES TUERIES DU 7 JANVIER NE SONT PAS DES « FAITS DE GUERRE » MAIS D’ATROCES « FAITS DIVERS »

Hervé Kempf : Je ne suis pas en guerre

Je ne citerai que quelques mots de Marie-Monique Robin : «…c’est la barbarie institutionnelle inhérente au système capitaliste globalisé qui génère les deux mamelles du terrorisme : l’humiliation et la haine.. » et qui conclue ainsi : « Profitons de cet incroyable élan de fraternité et de solidarité pour exiger du gouvernement qu’il mène la seule guerre qui vaille : celle contre la machine capitaliste qui fabrique des pauvres à la chaîne, sème la haine et le désespoir, détruit la planète, dérègle le climat et menace l’avenir des nos enfants ! »

Ne soyons pas des moutons. Ne soyons pas le Charlie qu’ils veulent nous voir être, celui des tensions inter-communautaires, celui de la mondialisation, celui de l’accroissement des inégalités, celui de la diminution des libertés.


mardi 13 janvier 2015

Je suis Rémi


Aussitôt après l’attentat contre Charlie Hebdo j’étais Charlie.
Non que j’aime ce journal qui va souvent trop loin. Je n’apprécie pas la vulgarité.
Je reconnais volontiers son caractère souvent pertinent et impertinent. C’est bien.
Quelle douleur de savoir ces personnes, ces journalistes tués. Ma douleur s’associait à celle de leurs proches, à celle des citoyens consternés. J’étais Charlie.

Rien ne justifie que l’on porte atteinte à la vie, à la santé d’un homme contre sa volonté. C’est mon avis. Rien ne justifie donc quelque attentat que ce soit. Rien ne justifie celui contre Charlie hebdo pas plus que les prises d’otages de ces derniers jours.
Pour autant les choses se compliquent très rapidement. La mort des criminels, des preneurs d’otages lors des assauts était-elle justifiée ? Evidemment ils avaient tué des otages ou allaient en tuer. Alors, quoi faire dans l’urgence ? Hé oui ça se complique très vite si l’on ne veut pas avoir de double langage, ne pas dire, ha oui, dans ce cas là… si l’on ne veut pas amener des exceptions si difficiles à définir…
Rien ne justifie la mort d’un homme. Directe ou indirecte. Rien ne justifie de porter atteinte à sa santé.

Est-ce que l’on tue les responsables politiques ou d’entreprises qui pillent les ressources naturelles ici ou ailleurs au mépris de la vie et de la santé des travailleurs et des populations ? Non.
Est ce que l’on tue les responsables des politiques interventionnistes, néocoloniales, qui, contribuent entre autres au terrorisme. Tout cela souvent au nom de la lutte pour les droits de l’homme, de la lutte contre le terrorisme, au nom de la démocratie, alors que cela cache des intérêts politiques, financiers et autres bien moins avouables ? Non.

Alors, manifester dimanche dernier aux côtés de tous ces « chefs d’états » plus ou moins directement responsables des atteintes à la terre et aux hommes, plus ou moins responsables du terrorisme ?
Non pas pour moi. Toute cette récupération m’écœure alors, non, je ne suis plus Charlie. Au sens actuel en tout cas. Celui entre autres où la politique sécuritaire va encore s'accentuer un peu partout au mépris des libertés...

Ho je sais, même la mort de Rémi Fraisse à Sivens fut aussi l’objet de récupérations.
A choisir, quand même, oui, je suis Rémi.

mercredi 7 janvier 2015

Charlie, moi aussi, évidemment.

Charlie, moi aussi, évidemment.
Pensée particulière à Fabrice Nicolino, blessé aux jambes semble-t-il.
Nous l'avons vu dans les reportages évacué sur une civière. En soirée des messages Twitter indiquent que son pronostic vital ne serait plus engagé.


jeudi 15 mai 2014

Tête à l’envers (encore)

De passage à Grenoble 3 ans après, il était impensable de manquer l’occasion de voir si Pascal Fouard met toujours à l’envers les papilles des convives de son petit restaurant. Je n’ai pas été déçu, bien au contraire ! Si la devanture a été refaite pour un meilleur confort (certes au détriment de la rusticité), le principe reste inchangé. Si vous n’êtes jamais venus, Pascal vous expliquera sa formule bien rodée.

Vous avez l’assortiment de 4 entrées.
Avec une boisson cela devient un apéro bouffe. Entrée + boisson = apéro bouffe.
Vous avez trois plats avec chacun plusieurs légumes.
Le méli-mélo de de 3 fromages.
Et enfin le panaché de 6 desserts.

Les entrées et desserts sont copieux.
Souvent on prend une entrée pour 2, un plat chacun et un dessert pour 2.
Le principe est d’avoir un maximum de saveurs dans chaque plat.
Si vous prenez les desserts, vous aurez la surprise de vous voir remettre un papier et un crayon.
Le jeu consiste à reconnaître la composition. Si vous en trouvez 4 sur 6, vous gagnez le digestif.
Digestif fort en goût lui aussi…

Des produits frais renouvelés chaque jour. Des saveurs multiples, de la plus discrète à la plus forte.
Des plats simplement dressés sans chichi mais avec goût et couleurs.
Un accueil chaleureux et sympathique.
Une petite salle qui favorise convivialité et échanges.
Militants écolos appréciés.


Les entrées


Pascal Fouard en action



Les desserts


Desserts encore (pas le même jour !)


Même la sortie est à l'envers !

Une adresse à connaitre.
Tête à l'envers
10 rue Chenoise
Grenoble

Penser à réserver. C’est petit, petit. Pascal rêve de s’agrandir…
04 76 51 13 42

lundi 12 mai 2014

Pétition de l'ONG CIEL contre TAFTA !



Le Réseau Environnement Santé, Générations Futures et Agir pour l’Environnement s’associent à une pétition de l’ONG CIEL (association internationale de juristes environnementaux) qui sera envoyée aux négociateurs européens et américains du traité de partenariat commercial transatlantique (alias TAFTA ou TTIP). Un argumentaire de 3 pages expose les 7 bonnes raisons de s’inquiéter des impacts potentiels du TAFTA sur la réglementation européenne des produits chimiques et des pesticides. Il renvoie vers la pétition en amont d’un nouveau round de négociations qui s’ouvre le 10 mars.

Nos efforts pour protéger notre santé et celle des générations futures de l’exposition aux produits chimiques toxiques pourraient être réduits à néant par les négociations en cours, totalement opaques, d’un nouvel accord commercial USA-UE connu sous le nom de TAFTA (ou TTIP). A moins que nous n’agissions.

Interpellons les négociateurs commerciaux d’Europe et des États-Unis : ne touchez pas à nos lois contre les produits toxiques !

Le TAFTA pourrait ainsi :
1. Ralentir les progrès dans la réduction de l’utilisation de produits chimiques et pesticides toxiques .
2. Continuer de faire porter aux contribuables les coûts sanitaires, sociaux et économiques de la présence de produits chimiques toxiques dans notre alimentation, l’eau et l’air.
3. Maintenir le statu quo aux dépens des entreprises qui inventent des alternatives plus sûres aux produits chimiques toxiques.
4. Empêcher toute action nécessaire sur les menaces émergentes, comme les perturbateurs hormonaux et les nanomatériaux.
5. Retarder l’élimination des produits chimiques et pesticides toxiques dans les produits importés sur le marché américain ou européen.

Nous appelons les négociateurs des deux parties à laisser les enjeux sanitaires et écologiques de la sécurité chimique en dehors du champ du TAFTA. Nous leur demandons de :
1. Exclure la fabrication, l’utilisation et l’élimination des produits chimiques de la compétence du Conseil de coopération réglementaire et des chapitres ou annexes du TAFTA ;
2. Préserver la démocratie en empêchant les gouvernements des deux rives de l’Atlantique de retarder ou d’influencer la façon dont les décideurs de l’autre rive choisissent de protéger leurs citoyens contre les produits chimiques toxiques ;
3. Accroître l’accès libre à l’information et limiter les mécanismes de confidentialité commerciale, nuisibles à la sécurité chimique et à la démocratie ;
4. Veiller à ce qu’on ne conditionne pas la protection vitale des personnes et de l’environnement à des projections économiques douteuses sur les pertes et profits du commerce international ;
5. S’opposer à la création de soi-disant « comités scientifiques consultatifs » dominés par des scientifiques liés l’industrie ;
6. Exclure tout mécanisme de règlement des différends commerciaux public-privé ;
7. Mettre un terme à l’exportation de gaz naturel produit par des méthodes non conventionnelles, telles que la fracturation hydraulique.

Nous appelons également le Congrès des États-Unis à s’opposer à l’Autorité de négociation rapide, responsable du TAFTA et d’autres accords commerciaux qui ont des impacts profonds sur les politiques publiques, et à exiger un débat public ouvert et informé.

Source : Réseau Environnement Santé

Pour signer la pétition de l'ONG CIEL

http://bit.ly/1eYZhU0

mercredi 1 janvier 2014

Bonne année 2014 !

Le blog Cent Pour cent Naturel, quelque peu endormi, vous souhaite une très bonne année 2014 !


mardi 1 janvier 2013

Bonne année 2013


jeudi 1 novembre 2012

Marjolaine 2012


Pour la 37ème fois le salon Marjolaine ouvrira demain ses portes.
Nous installons aujourd'hui et le public investira les lieux dès le lendemain et cela pour 10 jours.

Horaires : 0h30-19h
Nocturne 21h le vendredi 9
Parc floral - Paris 12°
M° Chateau de Vincennes

Cette année je serai sur le stand LPO les dimanches 4 et 11 matin et ponctuellement le samedi 10 après midi.

Comme toujours, un beau programme de conférences et de films nous est proposé avec, entre autres "Tous cobayes" de Jean-Paul Jaud et "Les moissons du futur" de Marie-Monique Robin.

Fans d'écologie et de produits bio, sortez vos cabas et allez prendre un bain de foule...

Toutes les infos pratiques

http://www.salon-marjolaine.com/

samedi 8 septembre 2012

Une Planète Environ n°11 – Emmaüs


Je vous ai déjà parlé ici de l’émission de radio locale strasbourgeoise Une Planète Environ. L’émission est diffusée sur radio Arc-en-ciel. Ses podacsts étant disponibles sur son site, j’ai écouté en différé le numéro 11 de l’émission consacré à l’organisation Emmaüs.

Comme à l’accoutumée, David Rudloff dirige l’émission et reçoit un ou plusieurs invités, il s’agit ici de Dominique Freund, directeur de la communauté Emmaüs de Strasbourg.
Pour qui n’est pas familier avec Emmaüs, l’occasion lui est donnée de découvrir le jargon de l’organisation. Emmaüs accueille des compagnons, personnes en difficulté pour des raisons diverses, qui sont nourries, logées, blanchies et reçoivent un pécule mensuel, le tout en échange d’un travail dans le domaine d’activité de l’organisation, la récupération, la réparation, la réutilisation d’objets, le tri et le recyclage de matières premières.

Emmaüs, organisation française fondée par l’abbé Pierre, mais au demeurant laïque, récupère 200 000 tonnes de matériel chaque année en France. Le contexte économique, environnemental et le renchérissement des matières font que l’organisation est de plus en plus en concurrence avec le secteur industriel privé qui se développe dans se secteur d’activités. Le public, acteur important puisque il donne des objets dont il n’a plus l’usage ou l’envie, ne sais pas toujours distinguer les entreprises qui œuvrent à des fins commerciales ou même des particuliers qui officient pour leur propre compte, des organisations comme Emmaüs, qui ont des objectifs altruistes, voire humanitaires.
Car au-delà de ces considérations économiques, Emmaüs est aussi et surtout une organisation à but social, solidaire et environnemental qui n’hésite pas à donner le temps à ses compagnons pour se reconstruire, ce qui peut prendre de quelques mois à plusieurs années. Emmaüs est aussi présente au niveau international. Bien sûr le fonctionnement des communautés implantées dans des pays plus pauvres que la France est bien différent notamment car les dons du public sont considérablement moindres et que la récupération et le recyclage sont infiniment davantage pratiqués qu’en Europe.

Des communautés françaises, et c’est le cas de celle de Strasbourg, aident par exemple des communautés africaines et leur envoyant des conteneurs de matériel en concertation avec des représentants des communautés qui vont jusqu’à venir en France pour exprimer leurs besoins et les travailler avec les responsables de communautés françaises. Un exemple marquant présenté dans l’émission est ce cas de la fabrication locale de petites éoliennes à partir de moteurs de machines à laver. Le responsable de la communauté suggérait ainsi à Dominique Freund l’envoi d’un conteneur de moteurs de machines à laver.

A l’évidence, Emmaüs est une organisation remarquable de par ses activités à objectifs solidaires, humains et son action en matière environnementale.
Une micro société dont bien d’autres pourraient et devraient s’inspirer.
Dominique Freund parle avec passion et enthousiasme de la communauté qu’il anime et gère à Strasbourg, forte de 44 compagnons et 8 salariés. Il présente et explique la démarche d’Emmaüs avec une grande clarté, fluidité.
Les échanges avec les animateurs sont dynamiques, ce qui confère toutes ces qualités à cette intéressante émission qui s’avère un excellent numéro 11.

Ecoutez ou téléchargez l'émission

http://www.une-planete-environ.fr/?p=145


vendredi 17 août 2012

Matières premières, tout augmente !

Le baril de pétrole de la Mer du Nord importé en France a rebondi de +8,2% en juillet.
L’Insee met en exergue la nette hausse des prix des matières premières alimentaires importées en France en juillet (+7,7% après -1,8%). Les prix des oléagineux et des céréales se sont renchéris à cause de «la sécheresse qui sévit aux Etats-Unis».
Les prix du cacao (+3,7%), de l’arabica (+14,8%) et du sucre (+11,3%) ont également nettement augmenté.

N'est-il pas vraiment temps de recentrer notre économie sur le local et de réduire notre consommation d'énergie ?


dimanche 15 avril 2012

Rencontre avec Bernard Blancan

Je vous avais parlé de son livre, Secrets de sourcier et de son film, Retour aux sources et vous avais promis une interview.
J'ai eu le plaisir de rencontrer Bernard Blancan et de filmer la modeste interview que je vous offre ici.

Merci à Bernard pour m'avoir consacré un peu de temps pour cette agréable et sympathique rencontre.

- page 1 de 5